Luttes et Alternatives

Articles de cette rubrique

  • La face cachée de la réduction du temps de travail.

    , par Xavier Dupret

    A la fin de l’année 2010, le taux de chômage en Belgique dépassera les 15% selon le Bureau du Plan. La réduction généralisée du temps de travail pourrait contribuer à lutter efficacement contre cette montée du chômage de masse. Pistes et embûches... Pourtant, le système économique, de nos jours, ne pousse (...)

  • Responsabilité sociale des entreprises : autopsie d’un concept

    , par Erik Rydberg

    La responsabilité sociale des entreprises : d’abord un contresens. Dont les "vertus" idéologiques, cependant, ne se résument pas à un problème grammatical. Ce qui est en jeu, fondamentalement, n’est pas moins que la privatisation du droit, de la norme et, in fine, de la démocratie.
    Quel pourrait être (...)

  • Bilans sociaux en France et en Belgique. Le point.

    , par Xavier Dupret

    Les bilans sociaux existent depuis une trentaine d’années en France. En Belgique, c’est en 1995 que la loi va imposer aux entreprises de se plier à un devoir d’information économique. Après trois décennies d’application en France et près de quinze ans chez nous, quelles évolutions ont caractérisé les (...)

  • Comité d’entreprise européen
    Lenteurs européennes

    , par Henri Houben

    L’information économique dans l’entreprise est généralement un monopole patronal. Que ce soit pour les comptes financiers, l’investissement ou la stratégie, tout repose sur la direction de la firme et obtenir des renseignements sur la situation réelle dépend bien souvent de son bon vouloir ou du rapport de forces qu’on aura réussi à lui imposer. Pas toujours facile.

  • La gauche et la crise : essai de mise en musique

    , par Bruno Bauraind

    La crise financière et économique frappe de plein fouet les certitudes des avocats de la régulation de l’économie par le marché. Cependant, deux ans et quelques rustines plus tard, la crise n’a pas enfanté d’une révolution en profondeur des structures économiques de la mondialisation. Certains voient dans cet immobilisme, le reflet d’une gauche incapable de proposer des alternatives crédibles au modèle économique dominant. Pourtant de Belém à Bruxelles, les propositions ne manquent pas. Essayons d’y mettre un peu d’ordre…