Depuis deux mois, des mesures de confinement ont été prises pour protéger les plus vulnérables. Comment celles-ci affectent les femmes en situation de précarité économique et administrative ? Certaines n’ont pas osé sortir du tout, de peur d’un contrôle ou par crainte de contagion. Leur dépendance aux besoins de base est décuplée, affectant leur santé physique et mentale. Les effets à retardement de cette situation feront-ils autant de victimes que la covid19 ? Quels enjeux politiques expliquent la dégradation des conditions de vie des femmes sans-papiers en temps de crise sanitaire ? Ne faudrait-il pas envisager une régularisation afin de mieux nous protéger contre la deuxième vague qui se profile à l’horizon ?

Avec :
- Aïcha Bah, La voix des sans-papiers
- Natalia Hirtz, formatrice et chercheuse au Gresea
- Manon Legrand, journaliste à Alterechos et à Axelle magazine
- Candice Brunet, formatrice FLE à Bruxelles Laïque.

Vous pourrez poser vos questions aux intervenants en commentaires Facebook.

Comment faire ? Rendez-vous jeudi 28 mai à 18h00 sur la page Facebook de Bruxelles Laïque ou sur la chaîne Youtube Festival des Libertés !

D’ici là, prenez soin de vous.

Evènement organisé par le Gresea, Bruxelles Laïque et Femmes et Santé.