Amende record pour le cartel tubes cathodiques


Lundi 17 décembre 2012, Romain Gelin, 1905 signes.
Cet article a été visité 278 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

La Commission européenne a infligé le 5 décembre 2012 une amende record de 1,47 milliard d’euros à sept entreprises – Phillips, LG Electronics, Samsung, Technicolor, Panasonic, Toshiba et MTPD. Les dirigeants de ces groupes se rencontraient régulièrement pour des "réunions sur le green". Une partie de golf, donc, pour... "fixer" les prix, répartir les marchés et la clientèle, échanger des informations sensibles et coordonner la production des tubes cathodiques pour TV et ordinateurs. L’affaire a été dénoncée par Chungwa, groupe taiwanais du secteur, qui a échappé aux sanctions pour avoir révélé l’existence du cartel Cartel Association de plusieurs entreprises d’un secteur en vue de réglementer la production de celui-ci : maintenir un même prix de vente sur le marché, se répartir des quotas de production, etc.
(en anglais : cartel, mais souvent coalition, syndicate ou trust)
. Samsung, Philips et Technicolor ont également obtenu une réduction de 10 à 40% de leur amende pour avoir coopéré durant l’enquête. L’entente qui a duré dix ans, de 1996 à 2006, a permis à ces groupes de maintenir les prix à un niveau anormalement élevé et de continuer à engranger des profits pour une technologie en déclin, remplacée depuis par les écrans plasma ou à cristaux liquides. Philips et LG Electronics ont écopé des sanctions les plus lourdes, respectivement 313 et 295 millions d’euros, pour avoir participé aux ententes sur les deux marchés des téléviseurs et des écrans d’ordinateurs. Les montants des sanctions sont calculés proportionnellement aux chiffres d’affaires engendrés par cette activité et aux préjudices causés. Ces pratiques de collusion ont contribué au maintien de tarifs artificiellement élevés pour les écrans de télévision et d’ordinateurs, la valeur du tube cathodique représentant de 50 à 70% du prix pour le consommateur final. L’industrie du verre détenait le précédent "record" avec une amende de 1,38 milliard d’euros en 2008.

Sources : Les Echos du 6/12/2012 et communiqué de presse de la Commission européenne IP/12/1317 du 5/12/2012.