Lettre Entreprise n°39


Lundi 11 février 2013, Anahi Vila, 10700 signes.
Cet article a été visité 222 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable


 

 

 Évolutions politiques

 

Storytelling... Les armes de destruction massive qui s’abattent depuis quelque temps sur l’emploi - hauts fourneaux et phase à froid d’ArcelorMittal ou Ford Genk en Belgique, Peugeot, Renault et Goodyear, en France - forment sans conteste le trait dominant des "évolutions politiques" dans la sphère économique. Vendredi 1er février 2013, Eurostat livrait les chiffres du chômage du mois de décembre 2012 : près de 19 millions de gens réduits à l’inutilité sociale rien que dans la "zone euro", la proportion n’a jamais été aussi élevée depuis sa création en 1999. Déjà en 2005, l’économiste classiciste Paul Fabra s’interrogeait : de quoi cette évolution politique est-elle le signe ? D’une incompétence au sommet (européen) - ou d’un capitalisme totalement dévoyé, pour ne pas dire voyou...
http://www.gresea.be/spip.php?article1112

Parlement européen. Pour contrer la désindustrialisation en Europe, les députés européens ont sommé la Commission européenne de rédiger une proposition législative destinée à renforcer la consultation et l’implication des travailleurs dans le cadre des restructurations d’entreprises. Ils ont ainsi établi quatorze recommandations dans le but de mieux anticiper et accompagner les restructurations. Ils réclament notamment des standards minima pour chaque pays.
http://www.levif.be/info/belga-politique/restructuration-d-entreprises-le-parlement-reclame-un-texte-ambitieux-de-la-commission/article-4000233731822.htm

Gouvernement britannique/gaz de schiste. En levant le moratoire sur l’utilisation de la facturation hydraulique, le ministre britannique de l’Énergie a autorisé l’exploitation du gaz de schiste sur le territoire.
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0202448367745-londres-ouvre-a-nouveau-la-porte-au-gaz-de-schiste-520567.php

 

 Du côté des entreprises

 

Total, Madagascar Oil et QMM/Rio Tinto. En raison de la faiblesse de sa législation, Madagascar est devenu le nouvel eldorado des compagnies minières et pétrolières. De nombreux projets en la matière y voient le jour au détriment de la protection de l’environnement et de la population.
http://www.corporatejustice.org/Madagascar-nouvel-eldorado-des.html?lang=fr

Compagnies minières : AngloGold Ashanti, Gold Fields et Harmony Gold. Des milliers de mineurs attendent l’autorisation des tribunaux d’Afrique du Sud en vue de poursuivre trente compagnies minières accusées de négligence en matière de santé et de sécurité des travailleurs. Ces derniers les tiennent pour responsables de maladies professionnelles telle que la silicose, une affection pulmonaire pouvant à terme entraîner la tuberculose ou le cancer.
http://www.corpwatch.org/article.php?id=15803

Wal-Mart et gouvernement indien. Soupçonné de corruption, le distributeur américain, Wal-Mart, fait l’objet d’une enquête lancée par les autorités indiennes. Wal-Mart a déclaré avoir dépensé 25 millions de dollars en vue d’influencer des parlementaires américains dans le but d’obtenir, grâce à eux, un meilleur accès aux investissements en Inde.
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/0202471442310-une-enquete-lancee-par-le-gouvernement-indien-sur-wal-mart-524247.php

Bershka, Zara, Okay. Comme suite à la mort de sept travailleurs dans l’incendie de l’usine Smart Export Garments Ltd à Dhaka (Bangladesh), achACT appelle les marques et les distributeurs à agir en conséquence : mettre sur pied une enquête indépendante et transparente sur les causes des incendies, verser une indemnisation juste aux travailleurs et leurs familles, signer et respecter le protocole sur la sécurité des bâtiments et la prévention des incendies dans les usines de l’habillement.
http://www.achact.be/news-info-84.htm

 

 Le business de la RSE}

 

Umicore. Le spécialiste belge de la technologie des matériaux, Umicore, a été désigné l’entreprise la plus durable au monde par la société canadienne Corporate Knights. Les investissements conséquents dans les technologies propres mais aussi les objectifs ambitieux en matière de performances environnementale et sociale expliquent cette décision.
http://www.lecho.be/actualite/entreprises_chimie/Umicore_la_societe_la_plus_durable_au_monde.9293905-3001.art?ckc=1

Accor. Depuis deux ans, le groupe hôtelier Accor s’attèle à mettre en lumière ses efforts en matière de développement durable. À titre illustratif, dans les chambres d’hôtel, les clients sont informés sur les économies d’eau et d’énergie réalisées en lavant moins souvent leurs draps. Selon le groupe, la moitié des sommes économisées contribue au programme de reforestation "Plant for the Planet".
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/0202462361088-accor-la-rse-comme-arme-de-differenciation-531515.php

 

 Publications

 

RSE/secteur minier. Raf Custers, chercheur au Gresea, a publié un livre intitulé "Grondstoffenjagers" (chasseurs de matières premières). Présentée comme l’aboutissement de six années de reportages et de recherches, cette étude analyse les dynamiques autour des exploitations minières des sociétés transnationales, essentiellement sur le continent africain.
http://epo.be/boekenportaal/boekinfo_boek.php?isbn=9789491297427

ECCJ, ICAR et CNCA.Les experts de European Coalition for Corporate Justice, d’International Corporate Accountability Roundtable et de Canadian Network on Corporate Accountability ont publié un rapport autour du concept "human rights due diligence". Ce rapport a un double objectif : d’une part, clarifier et construire un consensus autour de ce concept ; d’autre part, dresser des recommandations juridiques et politiques aux gouvernements invités à les traduire dans les législations nationales.
http://www.corporatejustice.org/spip.php?page=article&id_article=1350&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=internal&utm_term=2012-12l

CSI. La Confédération syndicale internationale (CSI) a publié son rapport annuel sur les violations des droits syndicaux à travers le monde. Elle propose une analyse aussi bien par région que par pays.
http://survey.ituc-csi.org/?lang=fr

AchACT. AchACT a publié une étude qui s’attache à identifier les caractéristiques majeures de deux célèbres entreprises : Apple et Samsung. Sur la base de recherches de terrain et des campagnes menées par des organisations chinoises et coréennes de défense des droits des travailleurs, AchACT y dénonce notamment les conditions de travail dans les usines de leurs fournisseurs.
http://www.achact.be/news-info-78.htm

FIDH. La Fédération Internationale des Droits Humains a publié un rapport sur le cas de La Oroya, à savoir une contamination industrielle occasionnée par un complexe métallurgique dans la région centrale du Pérou. La population de La Oroya a dû subir les effets néfastes liés à la contamination de l’air par le plomb et l’arsenic.
http://www.fidh.org/Metallurgical-Complex-of-La-Oroya-12550

 

 Agenda

 

Du 31 janvier au 1er février 2013. Le 1er Congrès Interdisciplinaire du Développement Durable s’est tenu au Palais des Congrès de Namur, notamment pour esquisser des réponses à la question "quelle transition pour nos sociétés ?". Y participaient de nombreux experts nationaux et internationaux de la transition et du développement durable, tels que Jeremy Rifkin, Tim Jackson, Philippe Maystadt, Pierre Radanne et Olivier De Schutter.
http://www.congrestransitiondurable.org/programme-1/programme-du-congres/

13 février 2013. Le réseau Econosphères organise une soirée conférence-débat sur le thème : les salaires dans la mondialisation : quelles revendications pour le monde du travail ? Avec comme invités Carole Crabbé (achACT) et Bernard Friot (Université Paris X). Plus d’information et inscription :
http://www.econospheres.be/spip.php?article339

 

Réalisation : Anahi Vila