L’Afrique au futur


État contre mondialisation

Lundi 9 avril 2001, Bruno Carton, Emmanuel Donnet, 1058 signes.
Cet article a été visité 102 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Comment les nouvelles donnes de la mondialisation - comme la financiarisation Financiarisation Terme utilisé pour caractériser et dénoncer l’emprise croissante de la sphère financière (marchés financiers, sociétés financières...) sur le reste de l’économie. Cela se caractérise surtout par un endettement croissant de tous les acteurs économiques, un développement démesuré de la Bourse et des impératifs exigés aux entreprises par les marchés financiers en termes de rentabilité.
(en anglais : securitization ou financialization)
de l’économie mondiale, l’assujettissement de l’État aux logiques de marché Marché Lieu parfois fictif où se rencontrent une offre (pour vendre) et une demande (pour acheter) pour un bien, un service, un actif, un titre, une monnaie, etc. ; un marché financier porte sur l’achat et la vente de titres ou d’actifs financiers.
(en anglais : market)
, la naissance de nouvelles organisations internationales, telles l’Organisation mondiale du Commerce Organisation mondiale du Commerce Ou OMC : Institution créée le 1er janvier 1995 pour favoriser le libre-échange et y ériger les règles fondamentales, en se substituant au GATT. Par rapport au GATT, elle élargit les accords de liberté à des domaines non traités à ce niveau jusqu’alors comme l’agriculture, les services, la propriété intellectuelle, les investissements liés au commerce… En outre, elle établit un tribunal, l’organe des règlements des différends, permettant à un pays qui se sent lésé par les pratiques commerciales d’un autre de déposer plainte contre celui-ci, puis de prendre des sanctions de représailles si son cas est reconnu valable. Il y a actuellement 157 membres (en comptant l’Union européenne) et 26 États observateurs susceptibles d’entrer dans l’association dans les prochaines années.
(En anglais : World Trade Organization, WTO)
, au travers desquelles les acteurs privés tentent de faire passer leurs normes privées de la compétition en normes publiques souscrites par les « puissances publiques » - infléchissent-elles le processus de formation permanente des États et leur temps propre de formation ?
Comment la mondialisation modifie-t-elle, renouvelle-t-elle les capacités des mouvements sociaux à passer, négocier des contrats collectifs avec les nouvelles formes d’État, États décentralisés, États encore nationaux, États dépassés sous forme d’ensembles régionaux et d’institutions internationales se donnent mandats d’assurer la gestion de nouveaux biens publics internationaux (la paix des populations, le non-épuisement des ressources de l’environnement, la prévision des avenirs) ?