Lettre d’info du Gresea n°64


Mars 2013

Jeudi 28 mars 2013, Gresea, 7249 signes.
Cet article a été visité 224 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable


 

 

Un autre monde, c’est penser autrement

 

 Gresea Échos n°73 : La Banque européenne d’investissement sous la loupe

En 2008, la Banque européenne d’investissement (BEI) fêtait ses 50 ans d’existence dans la plus grande discrétion. La discrétion : une constante de la part de l’institution bancaire européenne. Discrétion dans les médias, discrétion pour ?protéger les intérêts commerciaux de ses clients, ce qui peut impliquer qu’elle ne divulgue pas certaines informations confidentielles relatives à des projets ?, discrétion dans l’information sur la mise en œuvre de sa politique. Impossible, ou presque de connaître les bénéficiaires finaux des prêts accordés à des banques commerciales ou à des fonds d’investissement, de savoir quelle société transnationale du Nord sera promotrice de tel ou tel projet dans le Sud, de connaître le plan environnemental pour un projet minier, ou d’obtenir des informations sur les impacts des opérations financées pour les populations locales.

Pour commander le Gresea Echos n°73 : La Banque européenne d’investissement (BEI), cliquez ici.

 

 Le développement en débat (V) : La "maximisation" des ONG

Maximiser fait partie de ces termes qu’on rencontre rarement sans leur valise. On maximise les profits. On ne maximise pas le bien-être. On jugera dès lors pour le moins curieux (et assez néolibéral) le projet de ?maximiser ? les ONG (ou la société civile, kif-kif) – et ce avec leur soutien, encore bien. C’est grave docteur ? Décodage..

 

 La libéralisation financière au cœur de la crise

Les concepteurs des accords de Bretton Woods, dès le début des années 40, ont ambitionné de bâtir un nouveau système monétaire international pour l’après-guerre. Leur volonté était de tout faire pour éviter le retour des mouvements de capitaux spéculatifs à court terme qui ont été le casse-tête des gouvernements européens et nord-américains dans l’Entre-deux-guerres.

Les accords de Bretton Woods reposaient sur un système de parité fixe des monnaies par rapport au dollar. Ce dernier était défini par un poids en or. Le rattachement du dollar à l’or suppose que les États-Unis ne connaîtront pas de déséquilibres majeurs de leur balance des paiements afin de préserver la valeur en or de leur monnaie conçue comme pivot du système. Précisément, cette condition ne va pas être respectée..

 

 Vacances à Chypre (Euroland)

Les craquements dans la zone euro viennent cette fois de Chypre. Ce mardi 26 mars 2013, à l’ouverture des banques dans la petite île méditerranéenne (fermées sur ordre du gouvernement depuis le lundi 18 mars), d’aucuns craignaient une ruée contagieuse. Le footballeur Eric Cantona avait tenté le coup, fin 2010, invitant tout le monde à vider son compte en banque pour mettre la haute finance à genoux. A l’époque, le PDG de BNP Paribas avait jugé l’initiative "criminelle".

 

 Salaires et compétitivité : pot de terre contre pot de fer ?

Le budget de rigueur concocté par le gouvernement belge pour l’année 2013 ne laisse plus planer le doute. La Belgique, comme ses partenaires européens, fera l’expérience d’une politique de "déflation salariale compétitive" visant à réduire les salaires pour améliorer la compétitivité de ses entreprises, et surtout, de son territoire. Le message délivré par le gouvernement aux organisations syndicales, en prémisse à la négociation de l’accord interprofessionnel 2013-2014, est tout aussi clair : "négociez la flexibilité, mais pas le niveau des salaires !".

Ce texte est l’introduction du livre "Salaire et compétitivité. Pour un vrai débat...", signés par Rerginald Savage et Michel Husson aux éditions Couleur livres Les petits dossiers de l’Autre économie dirigée par le Gresea.

 

 Les archives du Gresea en ligne.

Depuis peu, le Gresea a mis en ligne les brochures publiéespar le passé. Elles sont disponibles en format PDF.

 

 L’industrie automobile dans la crise

Bruno Bauraind et Henri Houben étaient les invités de l’émission de Marc Molitor "Transversales", diffusée sur la RTBF 1 Radio le 2 mars 2013 sur le thème de l’industrie automobile dans la crise. En voici la retranscription..

 

 Observatoire des Entreprises du Gresea

Le 1er avril 2013, le groupe pharmaceutique suisse Novartis a vu sa demande de brevet pour un anticancéreux (le Glivec) rejetée par la cour suprême indienne. La loi indienne précise en effet que "les molécules découvertes avant 1995 et qui sont légèrement améliorées ne sont pas protégées par un brevet ".

Mardi 26 mars 2013, le président des États-Unis, Barack Obama, signe, malgré l’opposition de plusieurs sénateurs et députés démocrates et une pétition demandant son veto, une loi-cadre sur le budget provisoire du gouvernement. En fait partie, un amendement, le "Farmer assurance act", surnommé "Monsanto protection act".

A aussi été traité en ce mois de mars : La Poste.

 

 En débat sur Newsflash.

Depuis le début du 21e siècle, les entreprises de télécommunications européennes ont systématiquement délocalisé leurs centres d’appels vers les pays d’Afrique du Nord. En parallèle, c’est un véritable processus d’acculturationde cette jeunesse maghrébine par le travail qui est en cours.

A la réunion des "Brics", le 27 mars 2013, à Durban (Afrique du Sud), les dirigeants de ce "G5" sudiste ont décidé de créer une Banque de développement

Le recul en 2012 de l’aide que les pays riches destinent aux pays en développement n’a pas manqué de scandaliser. Mais ce qui doit inquiéter dans ces chiffres fournis par l’OCDE est qu’ils sont… trafiqués !

Ont également été traités ce mois-ci :Forbes et la Hongrie

 

Réalisation : Lucille Vanhasselt