Lettre d’info du Gresea n°67


Octobre 2013

Mercredi 30 octobre 2013, Lucille Vanhasselt, 4607 signes.
Cet article a été visité 177 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable


 

 

Un autre monde, c’est penser autrement

 

 EUROPEN : Le Tour d’Europe des Economistes Progressistes

Tour d’Europe des économistes progressistes : Étape belge. Quelle politique industrielle pour l’Europe ? Le mardi 12 novembre 2013 de 19h à 21h à l’Université populaire. Inscription : econospheres gmail.com

Les Économistes Atterrés et Euro-pen (European Progressives Economists Network) sont deux collectifs d’économistes l’un français et l’autre européen.

A l’initiative des économistes atterrés français, un réseau européen d’économistes progressistes a vu le jour en novembre 2012 à Florence.
Actuellement, Euro-pen couvre 9 pays européens. Il est constitué d’Econosphères (Belgique), de Sbilanciamoci (Italie), d’Economuestra (Espagne), The Transnational Institute, Critical Political Economy Network, Economists against austerity (GB) et les réseaux européens Euromemorandum et Transform ! (http://www.gresea.be/spip.php?article1209)

 

 Le travail des enfants : essai de mise en perspective

Le travail des enfants a pris une place particulière dans l’opinion publique occidentale. Il y est perçu comme une forme d’exploitation d’un autre temps, inacceptable dans le concert des nations civilisées tout en demeurant largement présente dans les pays du Sud (anciennement : sous-développés). Faire la part des choses entre les conditions historiques du phénomène et le jugement moral apparu dans leur sillage n’est pas chose aisée, tant la littérature sur le sujet les mélange en général.

http://www.gresea.be/spip.php?article1210

 

 Le long chemin vers l’économie circulaire

Le recyclage et la valorisation des déchets, dans le sens où ils permettent de réduire les besoins en matières premières "vierges", sont des pistes à développer pour parvenir à un développement plus durable. Actuellement, il s’agit principalement de traiter les produits une fois utilisés et consommés. Mais ne pourrait-on pas aller plus loin ? Une autre démarche, qui retient de plus en plus l’attention ces dernières années, consiste à penser la gestion des "déchets" ou "produits en fin de vie" non plus après l’usage mais dès la conception.

http://www.gresea.be/spip.php?article1212

 

 Observatoire des Entreprises du Gresea : Amazon & Arcelor Mittal.

Les litiges entre États et entreprises à propos d’accords d’investissements se multiplient ces dernières années. Cette fois-ci c’est Arcelor-Mittal qui vient de perdre devant l’État sénégalais à la suite d’une décision de la Chambre arbitrale internationale de Paris1.

http://www.gresea.be/spip.php?article1208

L’initiative législative française visant à contrer l’abus de position dominante d’Amazon a fait grand bruit. Elle ne s’attaque qu’à la gratuité des frais d’expédition offerte par Amazon à ses clients, constitutive selon le législateur d’une violation du contrôle légal du prix du livre censé protéger tant les auteurs que les libraires.

http://www.gresea.be/spip.php?article1206

 

 En débat sur Newsflash

Plusieurs agences européennes –EASA, ECHA, EMA et EFSA- ont été rappelées à l’ordre en 2012 par la Cour des comptes européenne pour leur mauvaise gestion des conflits d’intérêts.

http://www.gresea.be/spip.php?article1211

Publié dans le supplément Fund Management (14 avril 2013) que le Financial Times publie tous les lundis pour conseiller les boursicoteurs, un article : "Salaires du travail à la trappe : est-ce que le capitalisme va y survivre ?" relate une conversation entre le patron de l’usine Ford et le leader syndical Walter Reuther. Anecdote cocasse

http://www.gresea.be/spip.php?article1194

 

Réalisation : Lucille Vanhasselt