Dividendes records au premier trimestre 2014


Mardi 20 mai 2014, Romain Gelin, 2191 signes.
Cet article a été visité 272 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Avec une croissance Croissance Augmentation du produit intérieur brut (PIB) et de la production.
(en anglais : growth)
de 3% pour l’économie mondiale, de 0,1% dans l’Union européenne Union Européenne Ou UE : Organisation politique régionale issue du traité de Maastricht (Pays-Bas) en février 1992 et entré en vigueur en novembre 1993. Elle repose sur trois piliers : les fondements socio-économiques instituant les Communautés européennes et existant depuis 1957 ; les nouveaux dispositifs relatifs à la politique étrangère et de sécurité commune ; la coopération dans les domaines de la justice et des affaires intérieures. L’Union compte actuellement 27 membres : Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas (1957), Danemark, Irlande, Royaume-Uni (1973), Grèce (1981), Espagne, Portugal (1986), Autriche, Finlande, Suède (1995), Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, Slovaquie, Slovénie, Tchéquie (2004), Bulgarie, Roumanie (2007).
(En anglais : European Union)
(-0,4% en zone euro) et de 1,9% aux Etats-Unis, 2013 ne restera pas dans les esprits comme une année exceptionnelle. Enfin, peut-être pas pour tout le monde.
Selon les Echos du 20 mai 2014 qui reprennent une étude d’Henderson Global Investors (un gestionnaire de portefeuille Portefeuille Ensemble de titres détenus par un investisseur, normalement comme placement.
(en anglais : portfolio).
) réalisée auprès de 3.000 sociétés, les dividendes versés aux actionnaires durant le premier trimestre 2014 ont bondi de 31% sur un an, dépassant les 228 milliards de dollars (plus de 166 milliards d’euros).
Ce résultat est à relativiser. En effet, les dividendes exceptionnels versés par Vodafone (télécommunications), comme suite à la vente de ses participations dans Verizon Wireless, ont atteint 26 milliards de dollars et pèsent dans ce résultat record. Même en mettant de côté les résultats exceptionnels, l’augmentation des revenus des actionnaires atteint tout de même les 12% sur un an, bien plus que la progression de l’économie mondiale.
Les 10 entreprises ayant versé le plus de dividendes représentent 28% du total cumulé (contre 21% l’année précédente). Parmi elles, mis à part Vodafone, on retrouve trois groupes pharmaceutiques (Roche, Novartis et Astra Zeneca) et quatre exploitants de matières premières (les pétroliers Exxon et Shell, le minier BHP Billiton et Coal India Limited, le géant indien du charbon - dont l’actionnaire Actionnaire Détenteur d’une action ou d’une part de capital au minimum. En fait, c’est un titre de propriété. L’actionnaire qui possède une majorité ou une quantité suffisante de parts de capital est en fait le véritable propriétaire de l’entreprise qui les émet.
(en anglais : shareholder)
principal, à plus de 90%, n’est autre que l’Etat Indien). Siemens et Apple complètent le classement.
Tandis que les sociétés des pays émergents versaient des sommes en hausse (+7%) par rapport à l’année précédente, la Russie, du fait de la crise actuelle, divisait ses dividendes de moitié et le Japon, avec la dépréciation du yen, les réduisait de 20%. L’Amérique du Nord et la Grande-Bretagne demeurent toujours les zones dans lesquelles les entreprises sont les plus généreuses avec leurs actionnaires devant l’Europe (hors Grande-Bretagne).

Source : Les Echos du 20 mai 2014
Voir : http://patrimoine.lesechos.fr/patrimoine/placement/actu/0203506721210-dividendes-record-au-premier-trimestre-671999.php