Capital contre travail


L’offensive sur les salaires

Mercredi 7 février 2007, Erik Rydberg, Henri Houben, Xavier Dupret, 1720 signes.
Cet article a été visité 501 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

La propagande sur les coûts salariaux (trop élevés !) est une des constantes du discours économique dominant. En Belgique, cette rhétorique est à la base des deux derniers "pactes" sociaux. Pacte de compétitivité, pacte entre les générations. Le premier s’est concrétisé par l’accord interprofessionnel 2007-2008, qui restreint les salaires au nom de la compétitivité. Le second, pour faire court, augmente l’offre de travailleurs (des gens âgés en plus sur le marché Marché Lieu parfois fictif où se rencontrent une offre (pour vendre) et une demande (pour acheter) pour un bien, un service, un actif, un titre, une monnaie, etc. ; un marché financier porte sur l’achat et la vente de titres ou d’actifs financiers.
(en anglais : market)
). Pour ? Pour faire baisser les salaires, nul besoin de faire un petit dessin. Face à ces attaques, le monde du travail se cabre. Mais les protestations procèdent trop souvent du coup par coup. Et si on systématisait la critique ? Petite pierre à ce vaste édifice, ce livre inaugure une collection intitulée "Une autre économie", destinée avant tout à offrir aux citoyens et aux travailleurs un outil d’analyse critique en rupture avec l’information économique comme machine à empêcher de penser.

La propagande sur les coûts salariaux (trop élevés !) est une des constantes du discours économique dominant. En Belgique, cette rhétorique est à la base des deux derniers "pactes" sociaux. Pacte de compétitivité, pacte entre les générations. Le premier s’est concrétisé par l’accord interprofessionnel 2007-2008, qui restreint les salaires au nom de la compétitivité. Le second, pour faire court, augmente l’offre de travailleurs (des gens âgés en plus sur le marché). Pour ? Pour faire baisser les salaires, nul besoin de faire un petit dessin. Face à ces attaques, le monde du travail se cabre. Mais les protestations procèdent trop souvent du coup par coup. Et si on systématisait la critique ? Petite pierre à ce vaste édifice, ce livre inaugure une collection intitulée "Une autre économie", destinée avant tout à offrir aux citoyens et aux travailleurs un outil d’analyse critique en rupture avec l’information économique comme machine à empêcher de penser.

Xavier Dupret (économiste et formateur en sciences politiques et économiques).

Henri Houben (économiste, membre du secrétariat d’Attac-Bruxelles, auteur de nombreux articles sur le toyotisme et le secteur automobile, Revue Nouvelle, Année sociale, Contradictions).

Erik Rydberg (journaliste, auteur notamment des "Principes élémentaires de la propagande arc-en-ciel", avec Vincent Decroly).

Tous les trois sont des chercheurs au Groupe de recherche pour une Stratégie économique alternative.

 


 

Commander "Capital contre travail"

[*Prix unitaire : 9 € hors frais de port*]






info portfolio