Projection-conférence : Agrobusiness vs agriculture paysanne : le cas de l’industrie de l’asperge au Pérou et ses alternatives


Mercredi 17 décembre 2014 à 18h

Samedi 15 novembre 2014, Lise Blanmailland, 1733 signes.
Cet article a été visité 1434 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

JPEG - 24.6 ko

Qui sait encore que la saison des asperges s’étale de fin avril à fin juin ? A l’instar de la plupart des fruits et légumes, les asperges nous sont offertes dans les étals des magasins tout au long de l’année. Et pour cause ! Alors que la Belgique cultive 1.680 tonnes d’asperges par an, le Pérou, premier exportateur mondial, en cultive 186.000, alors qu’il n’en consomme qu’un gramme par an et par habitant. Quel en est l’impact ici comme là-bas sur l’emploi, l’environnement, l’agriculture paysanne,… ? Quelles sont les alternatives ?

 

Pour en parler, le Gresea a invité deux chercheurs en économie agricole de l’Université de Louvain (KUL) Monica Schuster et Bernd Annaert.

 

La discussion sera précédée de la projection du film de Coline Serreau « Solutions locales pour un désordre global ».

JPEG - 45 ko

« Les films d’alertes et catastrophistes ont été tournés, ils ont eu leur utilité, mais maintenant il faut montrer qu’il existe des solutions, faire entendre les réflexions des paysans, des philosophes et économistes qui, tout en expliquant pourquoi notre modèle de société s’est embourbé dans la crise écologique, financière et politique que nous connaissons, inventent et expérimentent des alternatives. »
Coline Serreau

 

 

 

Entrée et petite restauration à prix libre

Entrée gratuite, inscription souhaitée via mail : gresea skynet.be)

 

Au Garcia Lorca, Rue des Foulons 47-49, 1000 Bruxelles

 

Avec le soutien de la Ville de Bruxelles