Gresea à Tunis, 1er jour : "Au bout du fil, la mondialisation"


Newsflash n° 140

Mardi 24 mars 2015, Bruno Bauraind, 987 signes.
Cet article a été visité 3539 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

En marge du Forum Social Mondial, la coordination internationale des travailleurs des centres d’appel, le réseau Rezisti, s’est donné rendez-vous rue des entrepreneurs à Tunis. Cette rue, située à quelques pas de l’aéroport, rassemble les entreprises du secteur des centres d’appel. Teleperformance, B2C ou Armatis Laser Contact, autant de sous-traitants de donneurs d’ordre multinationaux bien mieux connus tels que Orange Telecom, Boygues, Mobistar ou encore les Pages jaunes.

La manifestation de ce 24 mars 2015 s’est déroulée dans la cour de l’entreprise Armatis Laser Contact, centre d’appel de groupe français Bouygues et des Pages jaunes. Armatis compte quelque 3.000 travailleurs répartis sur plusieurs sites en France, en Tunisie, en Pologne et au Portugal. Outre l’amélioration des conditions de travail, la principale revendication commune des travailleurs est l’arrêt des licenciements abusifs et la reconnaissance de la liberté syndicale.

JPEG