Carrefour arrondit les prix


Mardi 22 septembre 2015, Erik Rydberg, 989 signes.
Cet article a été visité 117 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Un récent mémoire juvénile visant l’obtention du grade de master en "gestion de l’entreprise" affuble Carrefour d’une "mission", laquelle serait : "offrir des produits alimentaires à ses clients". Il aurait peut-être fallu plutôt écrire : les plumer. Ainsi, dans un Carrefour d’Aix-Les Milles, en France, un client arrive à la constatation que la barquette de parmesan de 178 grammes n’en pèse en réalité que 100, et ça a tout l’air d’être systématique. Prévenue, la Répression des fraudes débarquera en août 2015 dans l’hypermarché. Verdict : tous les fromages contrôlés s’avèrent plus légers que ce que renseigne l’étiquette. Mis à l’amende (jusqu’à 300.000€) et jeté en prison (jusqu’à 2 ans prévoit la loi) ? Nenni : transaction à l’amiable, dans la plus parfaite discrétion, pour un montant donc inconnu. Ce en vertu de la "dépénalisation du droit des affaires votée sous Sarkozy".

Source : Le Canard enchaîné du 2 septembre 2015