Big Data et nouvelles formes de valorisation


Mardi 9 août 2016, Mario Bucci, 1763 signes.
Cet article a été visité 194 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

La collecte et l’exploitation de larges quantités de données personnelles ouvrent de nouvelles modalités de création de plus-value Plus-value En langage marxiste, il s’agit du travail non payé aux salariés par rapport à la valeur que ceux-ci produisent ; cela forme l’exploitation capitaliste ; dans le langage comptable et boursier, c’est la différence obtenue entre l’achat et la vente d’un titre ou d’un immeuble ; si la différence est négative, on parlera de moins-value.
(en anglais : surplus value).
, bien au-delà de l’attraction de contrats de publicité qui a constitué jusqu’à présent la principale forme de valorisation de cette ressource. Les données collectées par des entreprises telles que Facebook ou Google vont servir au développement et à la production de micro-implants électriques pour le traitement de certaines maladies chroniques ou à l’étude des données de l’ADN pour le développement de nouveaux médicaments.

Ces évolutions sont en train de se produire grâce à des accords de partenariat entre d’une part des entreprises qui disposent des technologies nécessaires pour collecter et analyser les données personnelles, et d’autre part des multinationales pharmaceutiques qui possèdent le savoir-faire et l’infrastructure permettant la valorisation réelle des données. Les cas connus concernent GlaxoSmithKline et Pfizer qui collaborent avec des entreprises – 23andme et Alphabet – apparentées à Google.

Des cas analogues se produisent dans le secteur automobile, notamment pour le développement de véhicules sans pilote (accord entre Google et Fiat Chrysler). Le potentiel envisagé dans l’exploitation de larges quantités de données est tel que certaines multinationales sectorielles (Toyota, un consortium Consortium Collaboration temporaire entre plusieurs entreprises à un projet ou programme dans le but d’obtenir un résultat.
(en anglais : consortium)
de constructeurs automobiles allemands) s’engagent directement – par des investissements directs ou par des acquisitions – dans le secteur du traitement de grandes masses de données.

Lire : https://www.theguardian.com/commentisfree/2016/aug/07/silicon-valley-health-finance