Lettre ouverte à l’Union Européenne


Jeudi 27 avril 2017, Gresea, 7052 signes.
Cet article a été visité 158 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

La Commission européenne doit imposer la transparence des filières d’approvisionnement en vêtements

Les mauvaises conditions de travail et les violations des droits des travailleurs et des travailleuses sont des caractéristiques intrinsèques de l’industrie de l’habillement. En effet, elles ont été omniprésentes dans les opérations de cette industrie ces dernières décennies. Cette industrie se caractérise par des filières de production et de responsabilité complexes et opaques, composées de nombreux acteurs qui jouent un rôle important à différents niveaux de la production. Le manque de données accessibles publiquement sur ces filières d’approvisionnement constitue depuis longtemps un obstacle à l’amélioration des conditions de travail et du respect des droits humains.

Lorsque le Rana Plaza s’est effondré le 24 avril 2013, il était crucial d’identifier les enseignes et marques clientes des cinq usines hébergées dans le bâtiment pour établir leur responsabilité et garantir l’indemnisation des travailleurs blessés et des familles des travailleurs tués. Aux États-Unis et au Canada, où les organisations de défense des travailleurs ont accès à des bases de données d’importation publiques, il n’avait fallu que quelques heures pour identifier les entreprises clientes. Par contre, ni l’Union européenne, ni ses États membres n’étaient en mesure de fournir de telles informations. La seule façon d’identifier les entreprises européennes liées à la catastrophe fut de rechercher des étiquettes des marques dans les décombres. Cela doit changer.

Il est temps d’élaborer un smart mix associant une réglementation contraignante et une diligence raisonnable de la part des entreprises en matière de droits humains, conformément aux Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’Homme et aux lignes directrices de l’OCDE pour des filières d’approvisionnement responsables dans le secteur de l’habillement et de la chaussure. À l’heure actuelle, différents États membres, dont les Pays-Bas, l’Allemagne et la France, développent des initiatives pour rendre la gestion des filières d’approvisionnement en vêtements plus responsable. Pour améliorer l’efficacité de ces initiatives, des mécanismes de renforcement sont nécessaires au niveau de l’Union Européenne. Ils doivent inclure au minimum la publication d’information qui permet de relier une entreprise aux différents acteurs de sa filière d’approvisionnement en vêtements.

La transparence de la filière d’approvisionnement renforce la capacité des entreprises d’identifier, d’évaluer, d’atténuer et de remédier aux impacts négatifs réels ou potentiels de leur activité sur les droits humains, comme l’exigent les Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’Homme. Elle permet aux parties prenantes, telles que les travailleurs et travailleuses de l’habillement, les syndicats, les ONG ou les actionnaires, d’être actives dans le processus de diligence raisonnable de l’entreprise et permet à l’entreprise de montrer qu’elle respecte son devoir de diligence en matière de droits humains.

Certaines entreprises d’habillement ont volontairement publié des informations sur leur filière d’approvisionnement. Elles démontrent ainsi que cela ne porte pas atteinte à leur position concurrentielle. Elles y voient au contraire une valeur ajoutée dans une gestion plus responsable de leur filière d’approvisionnement. Néanmoins, la majorité des entreprises du secteur restent encore réticentes à l’idée de publier des informations sur les sites de production de leurs produits.

En tant que plus grand marché de consommation au monde, l’Union européenne est extrêmement bien placée pour mettre en place un cadre réglementaire visant les entreprises d’habillement qui opèrent sur son marché intérieur. Elle doit exiger de ces dernières la mise en œuvre d’une diligence forte en matière de droits humains et créer des mécanismes de renforcement des initiatives existantes ou émergentes en la matière. Les violations systématiques des droits des travailleurs et des travailleuses et des droits humains dans les filières d’approvisionnement en vêtements en font également un devoir moral.

Afin de renforcer la mise en œuvre concrète des droits humains et les initiatives de diligence raisonnable existantes, nous, les organisations signataires, appelons l’Union européenne à exiger que les entreprises publient régulièrement les noms, adresses et coordonnées de toutes les unités de production de leur filière d’approvisionnement, y compris les sociétés mères des unités de production.

Signataires :
achACT Belgium
ACRF Belgium
ActionAid France-Peuples solidaires France
ACV-CSC Metea Belgium
Aktive Forbrugere Denmark
ASCOFA- Asoc familiar para la Orientación al Consumo : Spain
Asociatia Nationala a Specialistilor in Resurse Umane - AUR Romania
Buy Responsibly Foundation Poland
Calcuta Ondoan Spain
Campagna Abiti Puliti Italy
CCOO Euskadi Spain
Christliche Initiative Romero Germany
Clean Clothes Campaign International
Clean Clothes Campaign Denmark Denmark
CNCD-11.11.11 Belgium
CNE Belgium
CNMS Italy
Collectif Ethique sur l’étiquette France
Coordinadora Estatal de Comercio Justo (CECJ) Spain
CSC Fédérale Belgium
Ecoconso Belgium
Euskal Kontsumitzaileen Alkartea/Asociación de Personas Consumidoras y Usuarias Vasca Spain
Ekumenická akademie Czech
Ethical Trade Finland Finland
European Trade Union Confederation (ETUC) International
FAIR Italy
Fair Action Sweden
Fair Trade Advocacy Office (FTAO) International
Fashion Revolution Belgium Belgium
Federación Setem Spain
FEMNET Germany
FGTB CG Belgium
FGTB fédérale Belgium
Forum Feminista María de Maeztu Spain
FOS Belgium
Fundación Paz y Solidaridad Spain
Future In Our Hands Norway
Gresea Belgium
Human Right Watch International
India Committee of The Netherlands (ICN) The Nederlands
Industrial Union TEAM (Finland) Finland
IndustriALL Europe International
INKOTA Germany
Internation Trade Union Confederation (ITUC) International
International Corporate Accountability Roundtable (ICAR) International
Jesuit European Social Centre - JESC International
Kampagne für Saubere Kleidung (CCC Germany) Germany
La marche mondiale des Femmes Belgium
Labour Behind the Label United Kingdom
LBC-NVK Belgium
Le Monde selon les Femmes Belgium
Los Martes Al Sol Spain
MANI TESE Italy
MEDICUS MUNDI ALAVA Spain
MOC Belgium
Nazemi Czech
Netwerk Bewust Verbruiken Belgium
Novi sindikat Croatia
Oxfam MDM Belgium
Plate-Forme pour le Commerce Equitable (PFCE) International
Polish Institute for Human Rights and Business Poland
Schone Kleren Campagne Belgium
Service Union United PAM Finland
SETCA Belgium
Solidarité mondiale - WSM Belgium
Solidarité socialiste Belgium
SOMO The Nederlands
SÜDWIND Germany
Test-Achats Belgium
Trade Union Pro Finland
Trade Union Solidarity Centre of Finland (SASK) Finland
World Fair Trade Organization – Europe (WFTO-Europe) International