En pleine forme, Danival, le leader du bio


Mercredi 23 juin 2010, Lise Blanmailland, 1256 signes.
Cet article a été visité 258 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

On est habitués à ce que les bénéfices aillent plutôt dans la manne des actionnaires plutôt que dans des investissements. Quand ce n’est pas le cas, ça vaut la peine d’être souligné. En pleine crise économique, l’entreprise française de conserves bio Danival annonce, à l’occasion de son vingtième anniversaire, une hausse de 10% de son chiffre d’affaires Chiffre d’affaires Montant total des ventes d’une firme sur les opérations concernant principalement les activités centrales de celle-ci (donc hors vente immobilière et financière pour des entreprises qui n’opèrent pas traditionnellement sur ces marchés).
(en anglais : revenues ou net sales)
, qu’elle compte investir dans une modernisation de son outil de production (entre autres une mise en service d’un atelier de légumerie) et une augmentation de ses achats de produits locaux. Créée dans le sud-ouest de la France par un couple d’agriculteurs, Danival compte aujourd’hui 75 salariés et se profile comme une entreprise tout d’abord "bio", fournissant exclusivement des magasins bio et garantissant des produits sans OGM, arômes ou conservateurs. Mais elle se veut aussi, dit-elle, "solidaire", mettant en place avec ses fournisseurs des partenariats et signant des contrats de longue durée avec des prix garantis. D’ici 2015, l’entreprise espère encore doubler son chiffre d’affaires Chiffre d’affaires Montant total des ventes d’une firme sur les opérations concernant principalement les activités centrales de celle-ci (donc hors vente immobilière et financière pour des entreprises qui n’opèrent pas traditionnellement sur ces marchés).
(en anglais : revenues ou net sales)
, actuellement à près de 14 millions d’euros. Le bio, y a pas photo, est une affaire qui marche.

Source:Les Echos du mercredi 23 juin 2010