Soirée débat : Chassés pour le charbon


11 octobre 2017 à 18h

Mercredi 27 septembre 2017, Gresea, 1369 signes.
Cet article a été visité 176 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Dans le cadre de la Quinzaine de la solidarité de la Ville de Bruxelles, le Gresea organise une soirée débat "Chassés pour le charbon" le 11 octobre 2017 à 18h au Boomcafé, 7 rue Pletinckx, 1000 Bruxelles

Bien qu’éloignées dans l’espace, les migrations internes en Colombie et l’économie fossile chez nous sont pourtant liées.
Nous examinerons ces liens en trois temps : avec le témoignage de Raf Custers (Gresea), avec un document vidéo ramené de la Colombie et avec un expert belge de la transition énergétique.

La mine à ciel ouvert d’El Cerrejon dans l’extrême Nord de la Colombie, la plus grande exploitation de charbon de l’Amérique latine, connaît une expansion continue depuis sa création en 1986.
Pour permettre cette expansion, les communautés avoisinantes indigènes et afrodescendantes sont chassées.
Mais, El Cerrejon n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Pendant la guerre civile (1964-2016) toute la Colombie a été marquée par les déplacements forcés causés par les convoitises de terres et les intérêts économiques. Les habitants sont obligés de fuir et de migrer vers les villes où ils s’appauvrissent.
Ces migrations nous concernent parce que les déplacements forcés se font en fonction du modèle d’affaires d’El Cerrejon. L’entreprise, détenue par trois entreprises multinationales occidentales, ne produit que pour exporter et essentiellement vers l’Europe. Ainsi, les producteurs d’électricité européens - à l’autre bout de la chaîne – restent figés dans le commerce fossile.