Gresea Echos n°61, 1-2010

Economie sociale et solidaire


Un modèle de développement alternatif

Mardi 28 septembre 2010, Erik Rydberg, 4723 signes.
Cet article a été visité 523 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Economie sociale et solidaire : un modèle de développement alternatif. Tel est le titre et le programme de la semaine de débat, de réflexion et d’échanges qui aura lieu, à l’initiative de la FGTB Wallonne, du 22 au 24 mars 2010 à Verviers, sur le site – symbolique, s’il en est – de la Socomef, la coopérative de métallurgie de Verviers. A un moment où le capitalisme néolibéral et l’économie de marché non régulée se voient discrédités par la maximisation du profit, son corollaire d’injustices sociales et les crises profondes et systémiques (financière, sociale, climatique) dans lesquelles ils ont jeté les populations, l’heure est bien choisie. Ils révèlent la nécessité urgente de développer de nouvelles alternatives. L’économie sociale et solidaire en est une, prometteuse. Comme viennent le rappeler les organisateurs de cette semaine, la FGTB Wallonne mais aussi, partenaires du projet, Solidarité socialiste et le Gresea, l’économie sociale et solidaire est, en tant que moteur d’une régulation sociale auto-organisée, devenue incontournable dans le processus populaire de création de richesses et de bien-être par sa capacité à saisir les vraies réalités dans les sociétés du Nord comme du Sud. C’est sans doute aussi le lieu d’insister sur les rapports entre cette forme d’économie alternative et la campagne nationale que mènent, depuis 2008, syndicats et ONG en faveur du travail décent, et qui connaîtra sa conclusion d’ici quelques mois, en octobre 2010. Rapport évident. La campagne travail décent cherche par divers moyens, surtout juridiques, à garantir des conditions de vie et de travail correctes aux peuples du monde entier. Et, d’évidence, une réorganisation radicale de l’économie en est la voie royale. Pour en parler et dégager des pistes potentielles de changement économique et social , à Verviers, outre l’exemple coopératif – ici et maintenant – donné par la Socomef, les participants feront connaissance des Tournières, une coopérative créée à l’initiative d’habitants du quartier Pierreuse à Liège, dans le but d’acquérir des bâtiments, de les rénover, et de les remettre en location, de manière prioritaire à des personnes en situation précaire ou à des entreprises d’économie sociale. Des Tournières mais, aussi, de Banco Palmas, un projet mis en place par l’Association des résidents du Conjunto Palmeira, un quartier populaire de 32.000 habitants situé dans la périphérie de Fortaleza, dans le Nordeste au Brésil. Ce n’est pas une banque comme les autres. Rien à voir avec Fortis, Dexia ou BNP Paribas. Elle garantit des microcrédits pour la production et la consommation locales à des taux d’intérêt très bas, sans exiger de garantie notamment en matière de revenu. Ce sont les voisins qui se portent garants du débiteur en jugeant si la personne est responsable ou non. Elle a commencé avec... dix clients et un premier prêt d’environ 800 euros. Elle dispose aujourd’hui d’un portefeuille de 30.000 dollars, elle a créé sa propre monnaie valable dans les échanges au niveau du quartier et elle délivre sa propre carte de crédit. Une économie autrement, cela n’a rien d’utopique. C’est un champ de réflexion auquel ce numéro spécial du Gresea Echos invite à réfléchir sérieusement. En théorie et en pratique. Il faut toujours joindre l’un et l’autre. Avancer, toujours avancer, mais avancer les yeux ouverts.

Sommaire

  • Edito : Economie sociale et solidaire : un modèle de développement alternatif/Erik Rydberg
  • Investir le Capital ou de la nécessaire démocratisation de l’économie/Walter Coscia
  • La coopération de production, un terrain de lutte pour l’emploi : la SOCOMEF/Marcel Bartholomi
  • Cadrage stratégique/Propage
  • La coopération territoriale face à la finance de marché. Un retour au bon sens/Jacques Prades
  • Les banques communautaires/Joaquim Melo
  • Les coopératives de production et la crise/Bruno Roelandts et Bruno Bauraind
  • Le concept d’économie sociale et glissement de terrain/Claudia Sanchez Bajo
  • Délocalisation, désindustrialisation et récupération ?/Bruno Bauraind
  • Néo-libération du travail et autogestion/Thomas Coutrot
  • Pour en savoir plus/Marc François

 


 

Commander ce numéro
Veillez à préciser le n°.
[*Prix unitaire : 3 € hors frais de port*]

 


 

Abonnez-vous à notre revue "Gresea Echos"

[*Abonnement annuel : 8 €*]





info portfolio