Visteon, ex-Ford, dans l’hécatombe


Lundi 15 juin 2009, Henri Houben, 982 signes.
Cet article a été visité 157 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Visteon, un des grands sous-traitants américains, s’est placé sous la loi des faillites aux Etats-Unis. Son nom peut ne pas dire grand-chose. Il s’agit de l’ancienne division de Ford produisant des composants et constituée en entité indépendante depuis 2000. Mais, depuis lors, la firme accumule les pertes : 4,7 milliards de dollars cumulés entre 2001 et 2008. Résultat : les fonds Fonds (de placement, d’investissement, d’épargne…) : société financière qui récolte l’épargne de ménages pour l’investir ou le placer dans des produits financiers plus ou moins précis, parfois définis à l’avance. Il existe des fonds de pension, des fonds de placement, des fonds de fonds qui sont proposés à tout un chacun. En revanche, les hedge funds (fonds spéculatifs) et les private equity funds sont réservés à une riche clientèle.
(en anglais : fund)
propres sont négatifs de 887 millions de dollars et l’emploi a dégringolé de 82.000 en 2000 à environs 31.000 aujourd’hui. La restructuration ne va rien arranger de ce côté. Fin mars, la filiale britannique avait déjà mis la clé sous le paillasson. La banqueroute de Visteon est la cinquantième dans la sous-traitance Sous-traitance Segment amont de la filière de la production qui livre systématiquement à une même compagnie donneuse d’ordre et soumise à cette dernière en matière de détermination des prix, de la quantité et de la qualité fournie, ainsi que des délais de livraison.
(en anglais : subcontracting)
automobile depuis le début 2008 aux Etats-Unis. Selon l’Original Equipment Suppliers Association, un tiers des 4.000 équipementiers américains seraient en détresse financière imminente.

Source : Les Echos du 28 et 29 mai 2009.