Présentation


Mercredi 6 octobre 2010, 2034 signes.
Cet article a été visité 58 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le GRESEA (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative) est né en 1978 de la rencontre de responsables d’organisations non gouvernementales de développement, de syndicalistes et d’universitaires. Axée sur l’économie internationale, sa recherche a porté notamment sur les filières de production, sur les nouvelles technologies de l’information, sur la dette du Tiers-Monde, ou encore sur l’émergence des marchés communs régionaux.

Au cours des dernières années, le GRESEA s’est en particulier attaché aux logiques qui guident les entreprises transnationales, à la bulle financière Bulle financière Apparition d’un écart soutenu entre valorisation boursière des titres d’une entreprise (ou d’un actif) et leur valeur économique fondamentale, ce qui laisse supposer l’agissement d’une spéculation pour faire monter artificiellement ces cours. De ce fait, la demande de titres est soudainement forte et de manière prolongée, ce qui tire les cours à la hausse, chaque investisseur espérant réaliser une plus-value de l’achat puis de la vente de ces avoirs avant que le marché ne s’effondre. A un moment donné, la bulle se transforme en krach, car les investisseurs se rendent compte que l’écart obtenu est devenu ingérable et qu’il vaut mieux vendre, avant le retournement du marché (ce qui, de fait, précipite sa chute). L’évolution quotidienne des cours prend alors la forme d’une courbe grimpant jusqu’à un pic, puis déclinant rapidement et inexorablement, c’est-à-dire la forme d’une bulle.
(En anglais : financial bubble)
, aux institutions financières internationales, ainsi qu’aux résistances à la mondialisation.

Lieu de réflexion, d’analyse et de proposition, le GRESEA est également un centre de formation et d’information sur les mécanismes et les acteurs de l’économie internationale et en particulier sur la dimension Nord-Sud de cette dernière. Ses recherches portent principalement sur les mécanismes,de plus en plus complexes, de l’économie mondiale et leurs impacts tant sociaux qu’économiques, écologiques et culturels, tant au Nord qu’au Sud.

Le groupe met les résultats de ses travaux à la disposition de publics divers (décideurs, acteurs sociaux, mais aussi monde de l’associatif, de l’enseignement, etc.) sous forme d’études, de publications, de séances de formation, de séminaires. Son centre de documentation spécialisé est ouvert au public. Il propose notamment des dossiers documentaires sur des thèmes précis. Comme son nom l’indique, le GRESEA est en recherche d’alternatives par rapport aux systèmes de pensée économique et socio-politique dominants.

L’ancrage dans les réalités du Sud et dans une logique Nord-Sud est une de ses principales préoccupations. Sa revue, GRESEA Echos, est un trimestriel d’information qui publie des analyses et émet des propositions d’alternatives économiques dans le cadre des échanges Nord-Sud.