La Poste belge rechange de main (spéculative)


Lundi 9 février 2009, Erik Rydberg, 2431 signes.
Cet article a été visité 128 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le préavis de grève déposé par le front commun syndical pour protester contre le système "géoroute" (robotisation informatisée des tournées de facteurs) et la surcharge de travail à La Poste belge vient à échéance le 9 février 2009. (La robotisation prévoit la mise en place de 128 "plateformes de distribution" en remplacement de 455 bureaux de poste…) Il n’est pas dit que les postiers seront entendus par une direction de moins en moins acquise à l’ex-esprit de service Service Fourniture d’un bien immatériel, avantage ou satisfaction d’un besoin, fourni par un prestataire (entreprise ou l’État) au public. Il s’oppose au terme de bien, qui désigne un produit matériel échangeable.
(en anglais : service)
public de l’entreprise publique "autonome", d’autant que, de ce côté-là, une nouvelle redistribution des cartes a encore un peu plus éloigné le service Service Fourniture d’un bien immatériel, avantage ou satisfaction d’un besoin, fourni par un prestataire (entreprise ou l’État) au public. Il s’oppose au terme de bien, qui désigne un produit matériel échangeable.
(en anglais : service)
public postal d’une logique économique socialisée. Pour mémoire, en 2006, cornaquée par le diktat européen de libéralisation Libéralisation Action qui consiste à ouvrir un marché à la concurrence d’autres acteurs (étrangers ou autres) autrefois interdits d’accès à ce secteur. postale, la Poste passait pour moitié (50% moins des poussières) entre les mains conjointes de la poste danoise et du fonds Fonds (de placement, d’investissement, d’épargne…) : société financière qui récolte l’épargne de ménages pour l’investir ou le placer dans des produits financiers plus ou moins précis, parfois définis à l’avance. Il existe des fonds de pension, des fonds de placement, des fonds de fonds qui sont proposés à tout un chacun. En revanche, les hedge funds (fonds spéculatifs) et les private equity funds sont réservés à une riche clientèle.
(en anglais : fund)
spéculatif britannique CVC Capital Capital Ensemble d’actifs et de richesses pouvant être utilisés pour produire de nouveaux biens ou services.
(en anglais : capital, mais aussi fund ou wealth)
Partners. En 2009 : nouveau petit jeu de Monopoly. Entrée en avril 2008 dans un procès de fusion Fusion Opération consistant à mettre ensemble deux firmes de sorte qu’elles n’en forment plus qu’une.
(en anglais : merger)
et d’acquisition avec son homologue suédois, la poste danoise va devoir se défaire de sa participation dans la poste belge, règles de concurrence européennes obligent. Se défaire comment ? Comme suit, par une petite chaise musicale : CVC vendra sa propre part (22%) dans Post Danmark à l’Etat danois (montant non divulgué) et, en échange, rachètera – 373 millions d’euros – la part que la poste danoise détient dans la belge. Laquelle devient, donc, le jouet (à 50% moins des poussières) du spéculateur et, particulièrement, pour servir son projet d’entrée en force dans le capital Capital Ensemble d’actifs et de richesses pouvant être utilisés pour produire de nouveaux biens ou services.
(en anglais : capital, mais aussi fund ou wealth)
de la Royal Mail britannique, que le gouvernement de Gordon Brown veut, pour un tiers au moins, vendre au secteur privé. Avoir (lointainement) en face de soi un opérateur tel que CVC ne facilitera guère le travail des syndicats belges. Comme notait en 2005 d’un commentaire éclairé tel analyste de Fortis, les fonds Fonds (de placement, d’investissement, d’épargne…) : société financière qui récolte l’épargne de ménages pour l’investir ou le placer dans des produits financiers plus ou moins précis, parfois définis à l’avance. Il existe des fonds de pension, des fonds de placement, des fonds de fonds qui sont proposés à tout un chacun. En revanche, les hedge funds (fonds spéculatifs) et les private equity funds sont réservés à une riche clientèle.
(en anglais : fund)
spéculatifs, réputés pour des prises de participation de courte durée, "ne sont pas des acheteurs stratégiques, mais ils ne sont pas nécessairement de mauvais investisseurs : ils accélèrent les phénomènes de restructuration." Voilà qui a le mérite de la clarté.

Source : Financial Times du 3 février 2009, L’Echo du 4 février 2009, La Libre Belgique du 9 juillet 2005 et
le site des métallos FTGB 6com des 30 janvier et 9 février 2009.