Johnson & Johnson : la crise, connaît pas


Vendredi 17 octobre 2008, GRESEA ASBL, 947 signes.
Cet article a été visité 230 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

L’affaire n’est signalée que dans une brève de presse mais elle détonne. Au moment où la tourmente financière poursuit ses ravages pour ébranler jusqu’à l’économie réelle et qu’entreprise sur entreprise se voit contrainte de faire état d’un mauvais résultat trimestriel, on apprend que Johnson & Johnson, le numéro un mondial de l’automédication s’apprête à boucler la 25e année consécutive de progression de profits et qu’il annonce, pour la troisième fois en 2008, un relèvement de ses prévisions de bénéfice. Avec, l’un va avec l’autre, promesse d’augmentation des dividendes versés aux actionnaires, une habitude dans la maison, puisque, depuis 47 ans, ces dividendes n’ont cessé de croître. Manifestement, il y a plus d’une manière de gérer une entreprise et la formule "produire, vendre, réinvestir pour un nouveau cycle" continue à faire ses preuves.

Sources : Les Echos, 15 octobre 2008.