Pepsi fermera 6 usines pour améliorer ses marges


Vendredi 17 octobre 2008, GRESEA ASBL, 1327 signes.
Cet article a été visité 174 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Ceci est presque un cas d’école pour ramener sur terre les étudiants en management d’entreprise. Il leur arrive – à l’invitation de leur professeur – d’imaginer des plans d’expansion stratégique à l’aide de simulations théoriques. Par exemple : comment procéder pour qu’une entreprise gagne des parts de marché Marché Lieu parfois fictif où se rencontrent une offre (pour vendre) et une demande (pour acheter) pour un bien, un service, un actif, un titre, une monnaie, etc. ; un marché financier porte sur l’achat et la vente de titres ou d’actifs financiers.
(en anglais : market)
, vende plus et dégager de bonnes marges pour renforcer ses capacités de production ? Eh bien raté, ce n’est pas le but. La preuve par PepsiCo, le géant américain des sodas et friandises : pour "améliorer ses marges" (formule consacrée), PepsiCo a opté pour la fermeture de six usines et rayer de la carte 3.300 travailleurs (1,8% de son effectif total). Ce petit "plan d’économie" devrait "rapporter" 1,2 milliard de dollars en trois ans. C’est aussi une manière de faire de l’argent : en dépensant moins, en supprimant des coûts, on "gagne" plus. Tout en gagnant moins, naturellement, puisqu’il faudra compter sans les ventes des usines liquidées, mais cela, c’est à long terme. Chez PepsiCo, on ne pense pas à long terme. On cherche à rassurer le marché Marché Lieu parfois fictif où se rencontrent une offre (pour vendre) et une demande (pour acheter) pour un bien, un service, un actif, un titre, une monnaie, etc. ; un marché financier porte sur l’achat et la vente de titres ou d’actifs financiers.
(en anglais : market)
, le retour (rapide) sur investissement Investissement Transaction consistant à acquérir des actifs fixes, des avoirs financiers ou des biens immatériels (une marque, un logo, des brevets…).
(en anglais : investment)
. C’est une politique que la Bourse Bourse Lieu institutionnel (originellement un café) où se réalisent des échanges de biens, de titres ou d’actifs standardisés. La Bourse de commerce traite les marchandises. La Bourse des valeurs s’occupe des titres d’entreprises (actions, obligations...).
(en anglais : Commodity Market pour la Bourse commerciale, Stock Exchange pour la Bourse des valeurs)
(les investisseurs) récompense. L’action Action Part de capital d’une entreprise. Le revenu en est le dividende. Pour les sociétés cotées en Bourse, l’action a également un cours qui dépend de l’offre et de la demande de cette action à ce moment-là et qui peut être différent de la valeur nominale au moment où l’action a été émise.
(en anglais : share ou equity)
PepsiCo a, sur les dix dernières années, grimpé de 70%.


Source : Les Echos, 15 octobre 2008.