Yoplait en vedette américaine


Lundi 4 juillet 2011, Erik Rydberg, 1267 signes.
Cet article a été visité 251 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Marché conclu. Le rachat par la transnationale Transnationale Entreprise, généralement assez grande, qui opère et qui a des activités productives et commerciales dans plusieurs pays. Elle est composée habituellement d’une maison mère, où se trouve le siège social, et plusieurs filiales étrangères.
(en anglais : transanational)
US General Mills (Haagen Dazs) de la moitié des parts de Yoplait détenue par le fonds Fonds (de placement, d’investissement, d’épargne…) : société financière qui récolte l’épargne de ménages pour l’investir ou le placer dans des produits financiers plus ou moins précis, parfois définis à l’avance. Il existe des fonds de pension, des fonds de placement, des fonds de fonds qui sont proposés à tout un chacun. En revanche, les hedge funds (fonds spéculatifs) et les private equity funds sont réservés à une riche clientèle.
(en anglais : fund)
spéculatif PAI a été conclu le vendredi 1er juillet 2011. Montant déboursé : environ 826 millions d’euros. General Mills (10,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires Chiffre d’affaires Montant total des ventes d’une firme sur les opérations concernant principalement les activités centrales de celle-ci (donc hors vente immobilière et financière pour des entreprises qui n’opèrent pas traditionnellement sur ces marchés).
(en anglais : revenues ou net sales)
) siégera désormais à parité dans le conseil d’administration de Yoplait, aux côtés de la coopérative de producteurs français Sodiaal qui, en 1964, avait fondé l’entreprise laitière. Pour faire quoi ? Voir grand. Avec 7% de parts de marché Marché Lieu parfois fictif où se rencontrent une offre (pour vendre) et une demande (pour acheter) pour un bien, un service, un actif, un titre, une monnaie, etc. ; un marché financier porte sur l’achat et la vente de titres ou d’actifs financiers.
(en anglais : market)
au niveau mondial, Yoplait est loin derrière Danone (21%). Mais l’objectif, promet la direction, est de réduire cet écart de moitié. General Mills, qui assurait depuis 1977 la distribution des produits Yoplait aux États-Unis en tant que franchisé, est déjà présent dans plus de cent pays. C’est nettement pas assez estime-t-on à Minneapolis, siège de la transnationale Transnationale Entreprise, généralement assez grande, qui opère et qui a des activités productives et commerciales dans plusieurs pays. Elle est composée habituellement d’une maison mère, où se trouve le siège social, et plusieurs filiales étrangères.
(en anglais : transanational)
US. Grâce au mariage avec Yoplait, le tandem va partir à l’assaut de l’Amérique latine et de la Chine. Vu de loin, on ne voit pas bien à quoi tout cela rime. Traire une vache en Normandie pour l’expédier en petits godets à Bogota et à Shanghai...

Source : Le Figaro du 2 juillet 2011.