Le syndicat allemand Ver.di publie un "livre noir" sur Lidl.


Vendredi 5 mai 2006, GRESEA ASBL, 1970 signes.
Cet article a été visité 445 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Andreas Hamann et Gudrun Giese ont enquêté sur les conditions de travail dans la chaîne de supermarchés Lidl (chiffre d’affaires Chiffre d’affaires Montant total des ventes d’une firme sur les opérations concernant principalement les activités centrales de celle-ci (donc hors vente immobilière et financière pour des entreprises qui n’opèrent pas traditionnellement sur ces marchés).
(en anglais : revenues ou net sales)
de 36 milliards d’euros en 2004) en Allemagne et à l’étranger pendant plus de deux ans, pour le compte du syndicat allemand du secteur des services Ver.di (2,6 millions d’affiliés). Résultats dévastateurs. Dans le livre issu de cette enquête, publié en Allemagne en 2004 et disponible depuis décembre 2005 en version anglaise, il apparaît que, utilisée à l’égard d’un personnel à 85% féminin, "la peur est un instrument central des méthodes de management des ressources humaines " Le contrôle du personnel est systématique. Se rendre aux toilettes est un luxe chronométré pour la plupart des caissières, auxquelles on réclame une "productivité Productivité Rapport entre la quantité produite et les ressources utilisées pour ce faire. En général, on calcule a priori une productivité du travail, qui est le rapport entre soit de la quantité produite, soit de la valeur ajoutée réelle (hors inflation) et le nombre de personnes nécessaires pour cette production (ou le nombre d’heures de travail prestées). Par ailleurs, on calcule aussi une productivité du capital ou une productivité globale des facteurs (travail et capital ensemble, sans que cela soit spécifique à l’un ou à l’autre). Mais c’est très confus pour savoir ce que cela veut dire concrètement. Pour les marxistes, par contre, on distingue la productivité du travail, qui est hausse de la production à travers des moyens techniques (machines plus performantes, meilleure organisation du travail, etc.), et l’intensification du travail, qui exige une dépense de force humaine supplémentaire (accélération des rythmes de travail, suppression des temps morts, etc.).
(en anglais : productivity)
" de 40 scannages de produits par minute. En Pologne, des travailleuses ont même été obligées de porter des bandeaux reconnaissables pendant leur période de menstruation. Une politique de mépris envers les travailleuses va naturellement de pair avec une politique antisyndicale. La direction de Lidl fuit toute forme de concertation, à telle enseigne que, l’an passé, un supermarché à Cawl, près de Stuttgart, a été fermé parce que le personnel avait participé à une grève pour exiger des négociations sectorielles. (En Belgique, les problèmes se posent de manière moins aigue : Lidl relève de la commission paritaire de la distribution, où des conditions de travail et de rémunération convenables ont été obtenues, et dispose notamment d’un conseil d’entreprise.) La version anglaise du livre "The Black Book on the Schwarz Retail Company" peut être obtenue au prix de 8 euros (hors frais d’expédition) via le site de Ver.di http://lidl.verdi.de/schwarz-buch/schwarz-buch_uebersetzt/#top.

Sources : International Union Rights (volume 13, n°1, 2006), le site Ver.di http://lidl.verdi.de/ et un communiqué 2006 de la CNE.