Coca Cola accusé d’assécher des sources d’eau en Inde.


Vendredi 21 avril 2006, GRESEA ASBL, 1457 signes.
Cet article a été visité 281 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Coca Cola a été durement critiqué au début de l’année 2006 comme étant à l’origine de pénurie d’eau dans certains pays du tiers-monde où les ressources en eau sont rares. Le groupe de pression War on Want a notamment montré l’influence très néfaste de Coca Cola dans certains Etats de l’Inde ainsi qu’en Amérique latine. War on Want a ainsi apporté des preuves démontrant que des fermiers de l’Etat du Rajasthan ont été incapables d’irriguer leurs champs après l’installation d’une usine de mise en bouteilles de la multinationale Multinationale Entreprise, généralement assez grande, qui opère et qui a des activités productives et commerciales dans plusieurs pays. Elle est composée habituellement d’une maison mère, où se trouve le siège social, et plusieurs filiales étrangères.
(en anglais : multinational)
. Coca Cola est la plus grande entreprise de soft drinks au monde et consomme dans ses usines pas moins de 283 milliards de litres d’eau (2004). Chaque litre de Coca exige 2,7 litres d’eau. Pour mémoire, Coca Cola a été contraint, voici peu, de retirer sa marque d’eau en bouteille du Royaume-Uni, après qu’il fût apparu que Coca ne faisait que revendre…de l’eau du robinet. Louise Richard, directrice générale de War on Want confirme : "Ce rapport expose la triste réalité qui se cache derrière l’image de Coca". De nombreuses critiques sont aussi venues du fait que Coca Cola sponsorise le Forum mondial de l’eau (en 2006, au Mexique), forum qui réunit sociétés d’eau, techniciens, écologistes et consultants privés. (Pour le rapport Coca Cola complet de War on Want, en anglais, voir www.waronwant.org)

Source : The Observer 19/03/06