Lettre d’info du Gresea n°42


Novembre 2010

Vendredi 31 décembre 2010, Bruno Bauraind, 7629 signes.
Cet article a été visité 233 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

 

Lettre d’information du GRESEA ...

 Séminaire international : "Nord-Sud : business opaque"

Du GSM aux céréales en passant par l’industrie du vêtement, l’internationalisation des filières de production et leur fragmentation ont jeté un voile opaque sur la scène économique internationale. Qui sont les acteurs privés présents sur ces chaînes d’approvisionnement ? Quelle est leur capacité de contrôle ? Et surtout, quelles sont les pratiques commerciales, économiques et financières mises en œuvre par les entreprises multinationales ? Autant de questions qui ne trouveront pas de réponses sans une plus grande transparence.

Cet enjeu décisif pour les travailleurs et, plus largement les citoyens du Nord comme du Sud, sera au cœur du séminaire international organisé le 19 novembre 2010 par le Gresea. Vous pourrez y entendre, entre autres, Ferhat Horchani, universitaire tunisien et conseiller de pays en développement sur les accords d’investissement Investissement Transaction consistant à acquérir des actifs fixes, des avoirs financiers ou des biens immatériels (une marque, un logo, des brevets…).
(en anglais : investment)
internationaux, Joseph Toé, syndicaliste togolais et chercheur à l’ICEM, Patrice Allard, directeur de la revue Informations et commentaires, ou encore, Robert Cobbaut du centre de philosophie du droit à l’UCL.

L’inscription est gratuite mais souhaitée à l’adresse gresea skynet.be ou par téléphone au 02/2197076.
Pour le programme complet de la journée, cliquez ici.

 Colloque du Gresea : "Régulations et encadrement des entreprises multinationales en Amérique latine" – 26 novembre 2010 19h

Le 26 novembre, le GRESEA organisera un colloque consacré à la régulation et l’encadrement des entreprises multinationales en Amérique latine. Ce colloque aura lieu entre 19 et 21H dans les bâtiments de l’IHECS. A cette occasion, des spécialistes des mouvements sociaux en Amérique latine et originaires de la région viendront exposer leurs vues concernant les rapports entre mouvements sociaux, Etat et entités multinationales privées. A l’occasion de ce colloque, un CD ROM et une farde pédagogique seront remis aux participants.
Vendredi 26 novembre 2010 de 19h00 à 21h à l’IHECS (58-60 rue de l’Etuve, 1000 Bruxelles),
participation gratuite.

 Economie Nord-Sud : "Minerais propres au Congo : Et les creuseurs ?"

Quel lien existe-t-il entre les creuseurs congolais et les requins de la finance américaine ? Aujourd’hui, une loi. Le Dodd-Franck Registration Act a pour objectif initial de réguler les activités du monde de la finance. Ce n’est pas son seul but. En effet, plusieurs sections de la loi visent spécifiquement à rendre l’extraction minière en RDC plus transparente et réglementée. Derrière de pseudo préoccupations humanitaires et pacifiques, on trouve cependant les intérêts Intérêts Revenus d’une obligation ou d’un crédit. Ils peuvent être fixes ou variables, mais toujours déterminés à l’avance.
(en anglais : interest)
des industries extractives qui y voient la perspective d’acheter des minerais propres au Congo. Le sort des creuseurs par contre ne semble pas émouvoir grand monde… Pour en savoir plus, voyez la carte blanche de Raf Custers, chercheur au Gresea, sur le site de la Libre Belgique à l’adresse : http://www.lalibre.be/debats/opinions/article/616935/minerais-propres-au-congo-et-les-creuseurs.html

 L’angle mort : "Austère euro-relance de la crise"

Le paradoxe aura frappé plus d’un. Pendant que la sphère privée de l’économie nage dans des excès de liquidités. La sphère publique réagit en fermant les vannes et adoptant un peu partout sur le vieux continent des politiques d’austérité Austérité Période de vaches maigres. On appelle politique d’austérité un ensemble de mesures qui visent à réduire le pouvoir d’achat de la population.
(en anglais : austerity)
. Il y a une logique ? Pour un tour d’horizon en vol plané d’une dette privée devenue publique, cliquez ici

 L’angle mort : "Multinationales 2009…Symphonie en ré…cession"

Sur la base des données clôturées en 2008, le Gresea avait dressé un tour panoramique et historique de la situation des multinationales depuis une cinquantaine d’années. Cette étude fut publiée dans le Gresea Echos n°62 du 2e trimestre 2010. Les chiffres de 2009 sont, depuis lors, publiés. Quelle évolution peut-on constater ? Quelles sont les grandes tendances actuelles de l’économie des firmes multinationales ?Pour en savoir plus, cliquez ici

 Observatoire des Entreprises : Kraft Foods, Nestlé & Co.

La nouvelle serait sans doute passée inaperçue si elle n’était pas le fruit d’une nouvelle norme managériale en devenir : la systématisation de la délation dans l’entreprise. En effet, l’usine Lu (Kraft Foods) à Herentals a procédé au licenciement d’un travailleur, malgré ses 28 ans de maison, sur base d’une dénonciation anonyme d’un collègue. Selon Luc Sels, professeur à la KUL, l’encouragement à la délation est en passe de devenir une pratique reconnue en matière d’évaluation du personnel. De là, à ce qu’elle soit enseignée dans les écoles de commerce, il n’y a sans doute qu’un pas !
Aux Etats-Unis, la petite ville de Concord n’a pas fait dans le détail lorsqu’elle a interdit la commercialisation d’eau en bouteilles dans ses magasins. Un précédent qui ne fait pas rire l’industrie de l’eau pour qui le marché Marché Lieu parfois fictif où se rencontrent une offre (pour vendre) et une demande (pour acheter) pour un bien, un service, un actif, un titre, une monnaie, etc. ; un marché financier porte sur l’achat et la vente de titres ou d’actifs financiers.
(en anglais : market)
américain représente un chiffre d’affaires Chiffre d’affaires Montant total des ventes d’une firme sur les opérations concernant principalement les activités centrales de celle-ci (donc hors vente immobilière et financière pour des entreprises qui n’opèrent pas traditionnellement sur ces marchés).
(en anglais : revenues ou net sales)
de 10 milliards de dollars. Une couleuvre pour des firmes comme Nestlé, surtout lorsqu’on sait que cette interdiction prend sa source dans la campagne d’une activiste écologiste de 82 ans…
Ont également été traités en ces mois de novembre : Groupe Arnault Frère et les mines d’or du Salvador.

 En débat sur Newsflash : "La crise, 3e phase…"

La rengaine est connue. Après financière et économique, la crise se fera sociale. Les premiers signaux de cette dernière sont là. Euro manifestation à Bruxelles, Grève en Espagne ou en France, la réponse des institutions est radicale, comme peut l’être une cure d’austérité Austérité Période de vaches maigres. On appelle politique d’austérité un ensemble de mesures qui visent à réduire le pouvoir d’achat de la population.
(en anglais : austerity)
sur une économie en croissance Croissance Augmentation du produit intérieur brut (PIB) et de la production.
(en anglais : growth)
très molle… Pour en savoir plus, voyez notre newsflash n°71.

 En débat sur Newsflash : "Or artisanal au Nigeria : 400 enfants succombent à la contamination"

Depuis le mois de mars 2010, quelque 400 enfants nigérians ont succombé à une contamination au plomb. Ces enfants ont été exposés à la poussière chargée en plomb résultant du concassage artisanal des pierres issues d’anciennes mines. Certaines institutions internationales veulent réglementer la production artisanale d’or. Paradoxalement, les populations locales semblent s’y opposer. En effet, aux côtés des organisations humanitaires, on trouve les grandes entreprises du secteur extractif qui lorgnent là sur un nouveau marché Marché Lieu parfois fictif où se rencontrent une offre (pour vendre) et une demande (pour acheter) pour un bien, un service, un actif, un titre, une monnaie, etc. ; un marché financier porte sur l’achat et la vente de titres ou d’actifs financiers.
(en anglais : market)
. D’où question : après leurs enfants, les creuseurs nigérians vont-ils perdre leur boulot ? Pour en savoir plus, voyez notre newsflash n°72.