ING fait du marketing sur les bancs d’école.


Mardi 24 octobre 2006, Bruno Bauraind, 1509 signes.
Cet article a été visité 206 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le 24 octobre 2006, le Centre de recherche et d’information des organisations de consommateurs (CRIOC) a déposé une triple plainte contre la banque ING pour, primo, non respect du Pacte scolaire qui interdit les activités commerciales dans les écoles, secundo, entrave au code du marketing bancaire à l’égard des mineurs et, tertio, non respect de la vie privée. En cause, la mise en ligne par ING vient d’un jeu "éducatif" destiné aux élèves et surtout aux enseignants du secondaire. Ces derniers sont invités à s’inscrire pour participer à la visite d’une agence bancaire "à l’enseigne orange"et pour recevoir un "kit pédagogique à usage scolaire"… Depuis quand les agences bancaires se spécialisent-t-elles dans l’éducation ? Outre le fait qu’il est, d’un point de vue moral, assez inacceptable qu’une sorte de monopoly "nouvelle génération" s’érige en principe éducatif, c’est encore la manière par laquelle ING espère "toucher" son public cible, les jeunes, qui est contraire à son propre code de conduite. En utilisant l’outil Internet, ING n’entre pas directement dans les écoles pour y faire de la publicité : elle préfère utiliser les enseignants... Le CRIOC s’interroge sur l’efficacité des codes marketing dans le secteur bancaire et demande que l’autorité publique prenne des sanctions.

Sources : Communiqué de presse du 24 octobre 2006 du CRIOC (texte intégral : http://www.oivo-crioc.org/textes/1812.shtml )