Le Camembert anti-cholestérol Lactalis, c’est scientifique ?


Lundi 30 octobre 2006, Bruno Bauraind, 1221 signes.
Cet article a été visité 170 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Lactalis, premier groupe fromager européen dont le chiffre d’affaires Chiffre d’affaires Montant total des ventes d’une firme sur les opérations concernant principalement les activités centrales de celle-ci (donc hors vente immobilière et financière pour des entreprises qui n’opèrent pas traditionnellement sur ces marchés).
(en anglais : revenues ou net sales)
dépassait les 6 milliards d’euros en 2005, a décidé de s’attaquer au marché Marché Lieu parfois fictif où se rencontrent une offre (pour vendre) et une demande (pour acheter) pour un bien, un service, un actif, un titre, une monnaie, etc. ; un marché financier porte sur l’achat et la vente de titres ou d’actifs financiers.
(en anglais : market)
de la santé par l’entremise de son camembert Président, dont la consommation n’augmenterait pas le taux de cholestérol selon un "comité d’experts" rémunérés par... Lactalis, himself. Mieux : il ferait baisser le taux de mauvaises graisses dans l’organisme. Intrigué par cette "bonne" nouvelle, le Canard enchaîné a regardé de plus près cette étude qui, dixit Lactalis, "remet tout en question" – mais qui s’appuie en réalité sur un échantillon de 65 personnes qui ont avalé 60 grammes de Camembert par jour pendant un mois. Quand on sait que, chaque seconde, 12 produits Président sont vendus dans le monde, il n’est pas interdit de juger l’échantillon un peu... léger ("en science", on dit non représentatif). Ajoutons que cette étude n’a été à ce jour publiée dans aucune revue scientifique. Cela n’empêche naturellement pas la firme française d’estampiller ses campagnes publicitaires d’un trompeur "Prouvé par une étude scientifique".

Source : Le Canard enchaîné du mercredi 25 octobre 2006.