L’anti-obésité, nouveau "gisement" pour Coca Cola et Nestlé.


Dimanche 29 octobre 2006, GRESEA ASBL, 1647 signes.
Cet article a été visité 112 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

En Occident, on le sait, l’obésité est devenue un problème de santé publique. En Belgique, on estime que 30% de la population accuse un excès pondéral. Ce dernier peut être à l’origine de divers disfonctionnements physiques : hypertension artérielle, développement de tumeurs, insuffisance veineuse, troubles de l’appareil locomoteur... Bref, surpoids égale baisse de l’espérance de vie. Dans ce contexte, certaines firmes du secteur agroalimentaires sont pointées du doigt depuis quelques années. Cela les dérange ? A peine. Cette critique devient pour elles source d’un nouveau marché Marché Lieu parfois fictif où se rencontrent une offre (pour vendre) et une demande (pour acheter) pour un bien, un service, un actif, un titre, une monnaie, etc. ; un marché financier porte sur l’achat et la vente de titres ou d’actifs financiers.
(en anglais : market)
. Voir le cas de Coca-cola (23 milliards d’euros de chiffre d’affaires Chiffre d’affaires Montant total des ventes d’une firme sur les opérations concernant principalement les activités centrales de celle-ci (donc hors vente immobilière et financière pour des entreprises qui n’opèrent pas traditionnellement sur ces marchés).
(en anglais : revenues ou net sales)
) et de Nestlé (numéro un mondial de l’agroalimentaire) qui viennent de s’associer pour lancer une boisson "anti-obésité" sous le nom d’Enviga. Ce breuvage à base de thé vert et de caféine, déjà commercialisé aux Etats-Unis, entraînerait une hausse de l’activité métabolique et permettrait donc de brûler plus de calories... sans lever un doigt : trois canettes du breuvage permettraient d’éliminer 80 calories en moyenne. Comme le fait observer le Canard Enchaîné avec l’humour caustique qu’on lui connaît, cela veut dire qu’on peut sans crainte avaler 100 grammes de Kit Kat Nestlé (506 calories) en buvant une canette de Coca Cola (six sucres ajoutés)... à la condition d’acheter 24 canettes d’Enviga pour effacer le trop-plein calorique. Bienvenue en Absurdie...

Source : Le Canard enchaîné du 25 octobre 2006. (Voir aussi le portail de la santé en Belgique, http://www.lasante.be/maladies/obesite.htm )