L’Asie délocalise en Europe...


Jeudi 11 janvier 2007, GRESEA ASBL, 1867 signes.
Cet article a été visité 108 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

En République tchèque, une firme chinoise a installé récemment une usine destinée à produire des appareils de télévisions à écran plat. Montant de l’investissement Investissement Transaction consistant à acquérir des actifs fixes, des avoirs financiers ou des biens immatériels (une marque, un logo, des brevets…).
(en anglais : investment)
 : 30 millions de dollars. Des dizaines d’industries venues de la Chine continentale et de Taïwan ont suivi le mouvement, en investissant (lire : en délocalisant) pour un total d’au moins 300 millions de dollars en Tchéquie. Tel est le cas de l’entreprise taïwanaise Foxconn Technology Co. qui assemble des PC et d’autres produits high tech pour des sociétés comme Hewlett-Packard, Cisco Systems et Apple Computer à l’est de Prague. Raisons de cet engouement ? Depuis 2004, l’Europe centrale, c’est l’Union Européenne Union Européenne Ou UE : Organisation politique régionale issue du traité de Maastricht (Pays-Bas) en février 1992 et entré en vigueur en novembre 1993. Elle repose sur trois piliers : les fondements socio-économiques instituant les Communautés européennes et existant depuis 1957 ; les nouveaux dispositifs relatifs à la politique étrangère et de sécurité commune ; la coopération dans les domaines de la justice et des affaires intérieures. L’Union compte actuellement 27 membres : Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas (1957), Danemark, Irlande, Royaume-Uni (1973), Grèce (1981), Espagne, Portugal (1986), Autriche, Finlande, Suède (1995), Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, Slovaquie, Slovénie, Tchéquie (2004), Bulgarie, Roumanie (2007).
(En anglais : European Union)
. Et les autorités des nouveaux Etats-membres sont prêtes à tout pour attirer les investisseurs d’Extrême-Orient. Ainsi, la compagnie Foxconn s’est vue exemptée d’impôts pour une période de 10 ans. En outre, l’installation de lignes de production au sein des pays de l’UE UE Ou Union Européenne : Organisation politique régionale issue du traité de Maastricht (Pays-Bas) en février 1992 et entré en vigueur en novembre 1993. Elle repose sur trois piliers : les fondements socio-économiques instituant les Communautés européennes et existant depuis 1957 ; les nouveaux dispositifs relatifs à la politique étrangère et de sécurité commune ; la coopération dans les domaines de la justice et des affaires intérieures. L’Union compte actuellement 27 membres : Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas (1957), Danemark, Irlande, Royaume-Uni (1973), Grèce (1981), Espagne, Portugal (1986), Autriche, Finlande, Suède (1995), Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, Slovaquie, Slovénie, Tchéquie (2004), Bulgarie, Roumanie (2007).
(En anglais : European Union)
permet aux compagnies chinoises d’échapper à la taxe de 14 % imposée par Bruxelles sur les téléviseurs fabriqués en Chine. Autre avantage : les unités de production asiatiques délocalisées en Europe répondent plus rapidement aux variations de la demande. L’équation est simple : un bien manufacturé produit en Chine doit être acheminé chez nous par bateau. Durée du voyage : 35 jours. Trop long pour les clients européens. Sachant qu’un ouvrier tchèque touche 500 dollars par mois pour une semaine de 40 heures contre 150 dollars en Chine où le temps de travail hebdomadaire est plus long, on en déduira que la maîtrise des coûts salariaux ne constitue pas le seul déterminant des investissements en ces temps de mondialisation. En économie, rien n’est simple, ni simpliste.

Source : BusinessWeek du 8 janvier 2007