Dell réinvente la théorie classique de l’égalisation des profits.


Lundi 12 février 2007, Erik Rydberg, 2150 signes.
Cet article a été visité 117 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le licenciement brutal de Kevin Rollins, PDG de Dell qu’il dirigeait depuis dix ans, et la reprise en main de la multinationale Multinationale Entreprise, généralement assez grande, qui opère et qui a des activités productives et commerciales dans plusieurs pays. Elle est composée habituellement d’une maison mère, où se trouve le siège social, et plusieurs filiales étrangères.
(en anglais : multinational)
informatique américaine par son fondateur Michael Dell n’est pas passée inaperçue dans la presse économique. Belle occasion pour les commentateurs d’exercer leurs talents. Chez Dell, naturellement, il y a problème. On s’accorde là-dessus. Hewlett Packard lui a ravi sa position de n° 1 mondial. La rentabilité est OK mais elle recule. Que se pasa ? Comment diable Kevin Rollins s’y est-il pris pour faire dégringoler sa boîte ? Comme le fait astucieusement observer Stefan Stern dans sa chronique sur le "management" dans le Financial Times : rien du tout. Rollins a été un parfait petit soldat. C’est "grâce" à lui que l’assemblage d’un PC ne requiert plus qu’un travailleur, au lieu de sept auparavant. C’est "grâce" à lui que Dell a un système de zéro stock Stock Sous sa forme économique, c’est l’ensemble des avoirs (moins les dettes) d’un acteur économique à un moment donné (par exemple, le 31 décembre 2007). Ce qui sort ou qui entre durant deux dates est un flux. Le stock dans son sens économique s’oppose donc au flux. Sous son interprétation comptable, le stock est l’ensemble des marchandises achetées qui n’ont pas encore été produites ou dont la fabrication n’a pas été achevée lors de la clôture du bilan ou encore qui ont été réalisées mais pas encore vendues.
(en anglais : stock ou inventory pour la notion comptable).
et de mise à jour de l’inventaire toutes les deux heures. C’est "grâce" à lui que Dell est devenu un monument à la gloire de la production allégée. Alors ? Alors, comme précise avec malice Stern, problème quand même. Car les concurrents de Dell ont fait de même, lui enlevant cet "avantage comparatif". Le problème, écrit Stern en citant le professeur Philip Rosenzweig, est que "Tout succès est largement transitoire et la plupart des entreprises qui ont eu dans le passé de bons résultats n’arriveront pas, à l’avenir, à faire mieux que la moyenne." Voilà qui est piquant, car l’observation rejoint – recopie – celle faite par Marx, en son temps. Lui et les autres économistes de l’école classique. Il y a, dans l’économie capitaliste, au fil du temps, égalisation, des procédés de fabrication, des profits et de la marchandise Marchandise Tout bien ou service qui peut être acheté et vendu (sur un marché).
(en anglais : commodity ou good)
travail, et égalisation, naturellement, sur un "moins disant" (ce qui coûte moins et ce qui vaut moins, les êtres humains inclus). Le lin est remplacé par le coton qui sera remplacé par les fibres synthétiques. Etc. Il n’est pas dit que Michael Dell puisse y faire grand chose.

Sources : Financial Times du 6 février 2007 et Trends-Tendances du 8 février 2007.