Déqualification collective chez Deutsche Telekom.


Mardi 15 mai 2007, GRESEA ASBL, 1040 signes.
Cet article a été visité 105 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Deutsche Telekom est le numéro un européen des télécommunications. Ancien service Service Fourniture d’un bien immatériel, avantage ou satisfaction d’un besoin, fourni par un prestataire (entreprise ou l’État) au public. Il s’oppose au terme de bien, qui désigne un produit matériel échangeable.
(en anglais : service)
public, il a été privatisé en 1995. Maintenant, cela fonctionne comme n’importe quelle boîte. On vit le stress des résultats trimestriels, on doit caresser les "investisseurs" dans le sens du poil, on surveille sa cotation Cotation Affichage public des cours de titres qui évoluent continuellement au gré des opérations d’achat et de vente.
(En anglais : valuation ou pricing)
en bourse Bourse Lieu institutionnel (originellement un café) où se réalisent des échanges de biens, de titres ou d’actifs standardisés. La Bourse de commerce traite les marchandises. La Bourse des valeurs s’occupe des titres d’entreprises (actions, obligations...).
(en anglais : Commodity Market pour la Bourse commerciale, Stock Exchange pour la Bourse des valeurs)
. D’où, sans doute, la volonté de sabrer dans les dépenses, elles doivent être ramenées, en 2007, à 2 milliards d’euros, dont 900 millions dans la masse salariale. Comment ? En transférant 50.000 travailleurs du département "lignes fixes" vers de nouvelles unités, où ils seront payés moins en faisant plus d’heures. La direction voulait baisser les salaires de 12%, puis de 9%, mais Verdi, le syndicat des services, a dit "niet", à l’issue d’un scrutin au terme duquel 96,5% des salariés ont voté pour la grève. On la décrit déjà comme la plus importante action syndicale dans la grande maison.

Sources : Financial Times et Wall Street Journal du 11 mai 2007.