Coca cherche à soigner son image de marque.


Vendredi 6 juillet 2007, GRESEA ASBL, 1526 signes.
Cet article a été visité 243 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Coca-Cola a un problème "d’image". Les sites anti-Coca sont légions et répandent le message que le modèle économique développé par le leader américain des soft drinks est synonyme de "gaspillage, de pollution et d’un mode d’alimentation pour le moins douteux". Coca-Cola se devait de réagir. Dominique Reiniche, présidente de Coca Europe, a déclaré en juillet 2007 que Coca doit faire plus d’efforts en matière d’environnement et de changement climatique. Ms Reiniche est bien placée pour le savoir. Jusqu’en mai de cette année 2007, Ms Reiniche était présidente de l’Union européenne Union Européenne Ou UE : Organisation politique régionale issue du traité de Maastricht (Pays-Bas) en février 1992 et entré en vigueur en novembre 1993. Elle repose sur trois piliers : les fondements socio-économiques instituant les Communautés européennes et existant depuis 1957 ; les nouveaux dispositifs relatifs à la politique étrangère et de sécurité commune ; la coopération dans les domaines de la justice et des affaires intérieures. L’Union compte actuellement 27 membres : Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas (1957), Danemark, Irlande, Royaume-Uni (1973), Grèce (1981), Espagne, Portugal (1986), Autriche, Finlande, Suède (1995), Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, Slovaquie, Slovénie, Tchéquie (2004), Bulgarie, Roumanie (2007).
(En anglais : European Union)
des associations de boissons et a négocié le nouvel accord de marketing avec la Commission européenne... Et, à entendre l’étude menée en mars 2007 par l’école de gestion Vlerick Leuven Ghent, plus de 40 % des sondés estimaient que Coca n’apporte pas une contribution positive à la société. Donc, une riposte s’impose – par des alliances avec les mouvements environnementaux. Par exemple en s’associant au World Wild Life Fund pour gérer de manière plus "écologique" la consommation d’eau (290 milliards de litres par an) de la multinationale Multinationale Entreprise, généralement assez grande, qui opère et qui a des activités productives et commerciales dans plusieurs pays. Elle est composée habituellement d’une maison mère, où se trouve le siège social, et plusieurs filiales étrangères.
(en anglais : multinational)
. Par exemple en travaillant main dans la main avec Greenpeace pour développer des distributeurs de boissons plus "verts". Comme l’indique le titre du Financial Times qui rapporte ces faits, "Coca se prépare une petite soif de durabilité". C’est aujourd’hui un must.

Source : Financial Times du 2 juillet 2007.