PSA Mulhouse : suicides à la chaîne


Mardi 17 juillet 2007, GRESEA ASBL, 1176 signes.
Cet article a été visité 100 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

16 juillet 2007. Un salarié s’est pendu dans les magasins du secteur montage de l’usine PSA de Mulhouse en France. C’est le cinquième suicide au sein de l’usine depuis le début de l’année. Si on ajoute aux performances du site de Mulhouse celui de Charleville-Mézières, le total est de 6 victimes en l’espace de 6 mois pour le groupe PSA France. Un comité d’entreprise extraordinaire a été convoqué juste après le drame. La délégation syndicale CGT a dit que tous les collègues de la victime étaient sous le choc. Et il y a de quoi, précise-t-elle : mise sous pression des salariés continue au sein de PSA Mulhouse, équipes de nuit supprimées, intérimaires non repris, postes supprimés dans la "gestion prévisionnelle des emplois et des compétences" (GPEC). Pendant ce temps, le chantage à l’emploi dont sont victimes les malades se poursuit. Jusqu’à présent, aucun de ces suicides n’a été reconnu comme accident de travail. Aux dernières nouvelles, la direction de PSA vient de lancer un numéro vert d’assistance psychologique. Charitable.

Sources : L’Humanité du 17 juillet 2007, Les Echos du 17 juillet 2007