ArcelorMittal ne cadre pas la politique industrielle chinoise.


Lundi 17 décembre 2007, GRESEA ASBL, 1043 signes.
Cet article a été visité 122 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

ArcelorMittal négociait depuis février 2006 une prise de participation de 38% (218 millions d’euros) dans le capital Capital Ensemble d’actifs et de richesses pouvant être utilisés pour produire de nouveaux biens ou services.
(en anglais : capital, mais aussi fund ou wealth)
de Laiwu Steel, le huitième sidérurgiste chinois. Le verdict vient de tomber. Le 14 décembre 2007, on apprenait que les autorités chinoises préféraient décliner l’offre. Selon l’agence Reuters, ces dernières auraient fondé leur refus en estimant "qu’ArcelorMittal était déjà suffisamment représenté dans ce pays". Voilà qui mérite réflexion. On n’entend pas souvent l’Union européenne Union Européenne Ou UE : Organisation politique régionale issue du traité de Maastricht (Pays-Bas) en février 1992 et entré en vigueur en novembre 1993. Elle repose sur trois piliers : les fondements socio-économiques instituant les Communautés européennes et existant depuis 1957 ; les nouveaux dispositifs relatifs à la politique étrangère et de sécurité commune ; la coopération dans les domaines de la justice et des affaires intérieures. L’Union compte actuellement 27 membres : Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas (1957), Danemark, Irlande, Royaume-Uni (1973), Grèce (1981), Espagne, Portugal (1986), Autriche, Finlande, Suède (1995), Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, Slovaquie, Slovénie, Tchéquie (2004), Bulgarie, Roumanie (2007).
(En anglais : European Union)
, ou un de ses Etats membres, apprécier les mérites d’une prise de participation sur la base de l’éventuelle surreprésentation de l’investisseur étranger sur son territoire. ArcelorMittal, pour mémoire, possède en Chine 29% de Valin Steel Tubes et 28% (d’ici peu augmenté à 73%) de China Oriental Group, qui produit 4 millions de tonnes d’acier par an – sur un marché Marché Lieu parfois fictif où se rencontrent une offre (pour vendre) et une demande (pour acheter) pour un bien, un service, un actif, un titre, une monnaie, etc. ; un marché financier porte sur l’achat et la vente de titres ou d’actifs financiers.
(en anglais : market)
de 422 millions dont 22,5 millions sont produits par le champion national Baosteel.

Source : Les Echos du 14 décembre 2007.