L’éducation au Tiers-monde est un business.


Mardi 15 janvier 2008, GRESEA ASBL, 2108 signes.
Cet article a été visité 177 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Début 2008, le fabricant de puces informatiques Intel s’est retiré, dans un climat d’acrimonie, du partenariat avec le projet caritatif américain "Un portable pour chaque enfant" (One Laptop Per Child, OLPC) porté par une fondation du même nom issue du célèbre Massachusetts Institute of Technology. L’affaire est instructive. Le projet OLPC vise le marché Marché Lieu parfois fictif où se rencontrent une offre (pour vendre) et une demande (pour acheter) pour un bien, un service, un actif, un titre, une monnaie, etc. ; un marché financier porte sur l’achat et la vente de titres ou d’actifs financiers.
(en anglais : market)
des enfants pauvres du Tiers-monde, ils sont deux milliards, c’est potentiellement juteux, à supposer résolue leur insolvabilité. D’où l’idée (commerciale) de génie de produire un portable à 100 dollars et puis décrocher des contrats d’achat et de distribution massifs avec des gouvernements du Sud, en présentant le tout comme une opération non marchande, idéaliste, un acte concret de coopération au développement. Nous n’avons qu’un souhait, répète à qui veut l’entendre le patron d’OLPC Nicholas Negroponte, et c’est promouvoir l’éducation des enfants pauvres. Grâce à un portable compact en sus truffé de gadgets, des jeux, de la musique, de la photographie et des livres digitaux ? C’est, mettons, discutable. Et suspendu au verdict... du marché Marché Lieu parfois fictif où se rencontrent une offre (pour vendre) et une demande (pour acheter) pour un bien, un service, un actif, un titre, une monnaie, etc. ; un marché financier porte sur l’achat et la vente de titres ou d’actifs financiers.
(en anglais : market)
. Le joujou d’OLPC est devenu réalité en 2007, grâce au numéro un mondial des portables Quanta Computer, son prix a grimpé à 200 dollars mais il bénéficie d’ores et déjà de contrats publics (650.000 commandes, clame Negroponte) avec le Pérou, l’Uruguay, le Brésil, la Thaïlande et le Programme des Nations unies pour le Développement Programme des Nations Unies pour le Développement Ou PNUD : Organisation de l’ONU spécialisée dans le développement. Elle se distingue des autres organisations des Nations unies par la publication annuelle d’un rapport mondial sur le développement se basant sur des indicateurs humains.
(En anglais : United Nations Development Programme, UNDP)
(PNUD PNUD Programme des Nations Unies pour le Développement : Organisation de l’ONU spécialisée dans le développement. Elle se distingue des autres organisations des Nations unies par la publication annuelle d’un rapport mondial sur le développement se basant sur des indicateurs humains.
(En anglais : United Nations Development Programme, UNDP)
) tandis que d’autres, le Nigeria ou la Libye, ont entre-temps fait marche arrière. C’est que OLPC n’est pas le seul à s’intéresser, et à cibler ce marché. Intel y commercialise son Classmate (250 dollars), d’où son conflit avec OLPC, Acer en vend un à 350 dollars et un concurrent indien, Novatium Solutions, en propose un, Made in Tiers-monde, pour 80 dollars... Voilà qui vient rappeler que la distinction entre non marchand et marchand est toujours assez floue, et fondamentalement fictive.

Sources : Les Echos du 7 janvier 2008, le Financial Times du 5 janvier 2008 et archives Gresea.