Fermeture sauvage d’une usine d’Utilux en France.


Mardi 5 février 2008, Bruno Bauraind, 1778 signes.
Cet article a été visité 121 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Les 42 salariés du sous-traitant automobile français BRS, filiale du holding Holding Société financière qui possède des participations dans diverses firmes aux activités différentes.
(en anglais : holding)
anglais Utilux, ont appris à leurs dépens que la mondialisation de l’économie pouvait engendrer la violence sociale. En février 2007, BRS est repris par l’anglais Utilux alors que l’entreprise de l’hexagone connaît déjà de gros soucis financiers. Utilux compte sur le savoir-faire des ouvriers français pour relancer une activité qui repose sur la fourniture de pièces électriques à Renault et Faurecia, entre autres. Dans le cadre du redressement judiciaire de BRS, le repreneur Utilux s’était en outre engagé à conserver les effectifs durant au minimum deux ans. Faute d’avoir réussi le redémarrage espéré, le PDG anglais de l’entreprise a préféré quitter l’usine française pour concentrer son activité sur son autre site de production en Slovaquie, où la main-d’œuvre est 5 fois moins chère. Si la relocalisation des activités dans des pays à bas salaires est monnaie courante dans le secteur des équipementiers automobiles, la rapidité avec laquelle le patron de BRS a vidé l’usine en une nuit pour tenter de s’enfuir en Slovaquie avec plus de 70 tonnes d’acier et de pièces finies déjà payés par les clients, l’opération relève d’une mauvaise fiction. Seul pépin dans la mécanique patronale, les salariés qui, alertés à temps, ont bloqué les derniers camions et pris en otage leur PDG avant de le livrer au tribunal de commerce. Où ce dernier a demandé la mise en liquidation judiciaire de BRS (un peu tard ?). L’affaire a été mise en délibérée jusqu’à la fin du mois de février.

Source : Les Echos du 5 février 2008 et Le Monde, article mis en ligne le 5 février 2008.