Le travailleur chez Nokia ? Un coût, sans plus.


Lundi 18 février 2008, GRESEA ASBL, 2037 signes.
Cet article a été visité 130 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

L’affaire de la délocalisation Délocalisation Transfert de production vers un autre pays. Certains distinguent la délocalisation au sens strict qui consiste à déplacer des usines ailleurs pour approvisionner l’ancien marché de consommation situé dans la contrée d’origine et la délocalisation au sens large qui généralise ce déplacement à tout transfert de production.
(en anglais : offshoring).
du site de production allemand de Nokia à Bochum vers la Roumanie (voir notre Belwatch du 18 janvier 2008) a conduit, dans les colonnes du Financial Times, à un échange de points de vue qui éclaire d’une lumière crue la condition ouvrière contemporaine. Dans un premier temps, ainsi, le député Herbert Schui (Die Linke) s’est amusé à épingler l’absurde de la concurrence entre les politiques d’aides publiques, qui ont permis à Nokia de recevoir 100 millions d’euros de l’Allemagne pour y rester et puis 30 millions de l’Union européenne Union Européenne Ou UE : Organisation politique régionale issue du traité de Maastricht (Pays-Bas) en février 1992 et entré en vigueur en novembre 1993. Elle repose sur trois piliers : les fondements socio-économiques instituant les Communautés européennes et existant depuis 1957 ; les nouveaux dispositifs relatifs à la politique étrangère et de sécurité commune ; la coopération dans les domaines de la justice et des affaires intérieures. L’Union compte actuellement 27 membres : Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas (1957), Danemark, Irlande, Royaume-Uni (1973), Grèce (1981), Espagne, Portugal (1986), Autriche, Finlande, Suède (1995), Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, Slovaquie, Slovénie, Tchéquie (2004), Bulgarie, Roumanie (2007).
(En anglais : European Union)
pour partir s’installer en Roumanie, tout cela dans un strict respect des règles réprimant les distorsions du libre jeu du marché Marché Lieu parfois fictif où se rencontrent une offre (pour vendre) et une demande (pour acheter) pour un bien, un service, un actif, un titre, une monnaie, etc. ; un marché financier porte sur l’achat et la vente de titres ou d’actifs financiers.
(en anglais : market)
, bien sûr. Mieux, comme relève Schui, en optant pour des salaires roumains quatre fois inférieurs à ceux d’Allemagne (6,90 euros de l’heure, ici, et là 28,70 euros), Nokia paraît tout à fait oublier que chaque travailleur allemand rapporte 90.000 euros par an à Nokia et, ceci expliquant cela, que le site de Bochum affiche un bénéfice annuel de 134 millions d’euros. Là, c’était sans compter avec – deuxième temps – le raisonnement tenu chez Nokia qui, par un courrier signé de vice-PDG Veli Sundbäck, va froidement déclarer qu’en vertu des règles régissant les transactions commerciales entre les différents sites d’un même groupe, ces derniers sont, du point de vue comptable, "des centres de coûts, et non des entités donnant lieu à profits et pertes". Donc : les travailleurs coûtent et ne rapportent rien, c’est à se demander pourquoi on les garde. Ces règles, pour la petite histoire, passent sous le nom de "trafic de perfectionnement passif" (transfer pricing) et, bénéficiant d’un régime fiscal très généreux, visent toutes les transactions intra-multinationale Multinationale Entreprise, généralement assez grande, qui opère et qui a des activités productives et commerciales dans plusieurs pays. Elle est composée habituellement d’une maison mère, où se trouve le siège social, et plusieurs filiales étrangères.
(en anglais : multinational)
, soit entre un tiers et la moitié du commerce mondial. Cela faut beaucoup de travailleurs réduits à l’état d’une coûteuse marchandise Marchandise Tout bien ou service qui peut être acheté et vendu (sur un marché).
(en anglais : commodity ou good)
.

Sources : Financial Times des 12 et 13 février 2008.