Les grévistes de Dacia-Renault obtiennent 28%.


Mardi 29 avril 2008, GRESEA ASBL, 2111 signes.
Cet article a été visité 122 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le vendredi 11 avril 2008, après près de trois semaines de grève, les travailleurs de la filiale roumaine Dacia de Renault à Pitesti ont mis fin à leur action – en obtenant, demi victoire, une augmentation de 28% pour tous (accompagnée d’une prime d’intéressement égale à un mois de salaire brut), au lieu des 50% demandés à l’origine. Le salaire de base passera ainsi de 274 à 354 euros par mois. Dans ce conflit, les grévistes emmenés par le syndicat SAD ont eu leur direction à l’usure. Normal, quand on sait que Renault, dont la Logan assurera 75% de la croissance Croissance Augmentation du produit intérieur brut (PIB) et de la production.
(en anglais : growth)
à moyen terme, a bien plus besoin de ses salariés à bas coûts que l’inverse. Rappelons que le groupe français avait acquis l’entreprise roumaine en 1999 et l’a transformée en l’un des piliers de sa stratégie mondiale. La main-d’œuvre bon marché Marché Lieu parfois fictif où se rencontrent une offre (pour vendre) et une demande (pour acheter) pour un bien, un service, un actif, un titre, une monnaie, etc. ; un marché financier porte sur l’achat et la vente de titres ou d’actifs financiers.
(en anglais : market)
, tout autant que les impôts très bas en Roumanie, y sont pour beaucoup. Que l’on ne s’y trompe en effet pas : même si entre 2003 et 2007, leur salaire a augmenté en moyenne de 140%, les travailleurs de Dacia-Renault ne gagnent encore, augmentation de 2008 incluse, qu’un sixième de ce que touchent leurs homologues français. Ce mouvement haussier des salaires s’apparente à celui des années 70 lorsque les constructeurs automobiles lorgnaient vers la péninsule ibérique pour… y rester jusqu’aux années 90, lorsque est intervenu, là, rattrapage salarial : l’Espagne devenait, dès lors, moins "rentable". Selon d’aucuns, si le cycle "bas salaires" a duré environ 20 ans en Espagne, il se pourrait bien qu’il soit de plus courte durée – 10 ans ? – en Europe de l’Est. Pour aller où, après ? On verra.

Source : Les Echos du 14 avril 2008 et le Financial Times du 15 avril 2008

La millionième Logan est sortie le jeudi 3 septembre 2009 de la ligne de production de l’usine Dacia-Renault de Mioveni. C’est en Roumanie mais ce n’est que faiblement roumain. 85% de la production est destinée à l’exportation vers, en ordre principal, l’Allemagne et la France. [Les Echos du 4 septembre 2009].