H&M, Zara et Gap : sans usine égal sans responsabilité ?


Vendredi 28 janvier 2011, Bruno Bauraind, 2129 signes.
Cet article a été visité 784 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Du 13 au 16 septembre 2010, une grève de 4 jours a secoué le secteur de la confection au Cambodge. Cette action collective a mobilisé près de 200.000 travailleurs de quelques 90 usines textiles du pays. Les travailleurs exigeaient une augmentation du salaire minimum de 73 euros par mois. La grève a finalement été suspendue suite à l’intervention du gouvernement cambodgien et à l’obtention par les travailleurs d’une augmentation salariale… sous forme de bonus. Un compromis qui n’est pourtant pas du goût des entreprises. Ainsi, 318 travailleurs, principalement des représentants syndicaux, furent licenciés pour avoir participé à la grève. Malgré une ordonnance de justice exigeant la réintégration des travailleurs, ceux-ci n’ont toujours pas, 4 mois plus tard, retrouvé leur emploi. Les entreprises concernées sont des fournisseurs de trois grands donneurs d’ordre occidentaux : H&M, Zara et Gap. Dans le secteur textile, les enseignes ne possèdent pas, le plus souvent, leur propre site de production. Celle-ci est déléguée à des sous-traitants, le plus souvent en Asie. La production est ensuite dirigée vers les magasins des marques en passant par quelques grands centres de distribution. Outre, une pression constante sur les conditions de travail et les salaires- la survie des fournisseurs asiatiques est très souvent liée aux commandes passées par les commanditaires du Nord - ce système de production et de distribution permet également aux firmes occidentales de substituer au droit des travailleurs les impératifs de la relation commerciale qui lie les différentes entités de la chaîne d’approvisionnement. Néanmoins, devant la mobilisation internationale et à la pression exercée sur H&M, Zara et Gap, relayées ce 13 janvier 2011 par un communiqué de la Campagne Vêtements propres, il semblerait que les choses puissent évoluer favorablement….

Pour plus d’informations, l’appel lancé le 13 janvier 2011 par la Campagne Vêtements Propres à l’adresse : http://www.vetementspropres.be/index.php?p=g&id=333