Que faire ? L’interrogation n’est pas neuve. Elle obéit au moment historique qui est le sien. Aujourd’hui, en fil rouge, une énième proclamation de la "mort annoncée" du Système (capitaliste) avec, depuis Seattle, 1999, mettons, voire Porto Alegre, 2001, une salutaire repolitisation des esprits. Elle trouve son expression la plus radicale, et binaire, dans l’opposition entre l’élite du 1% et la masse des 99%. La contestation est cependant plus que jamais désunie et fragmentée, c’est presque sa marque de fabrique.
Que faire ! Voilà donc qui s’impose comme ligne de réflexion collective. Repenser les positions, faire la part entre ce qui nous fait avancer et ce qui nous fait reculer. La matière ne manque pas. Le retour du religieux, mâtiné de jihadisme obscurantiste : déradicaliser ou, à l’inverse, reradicaliser ! La "cohésion sociale" : celle du 1% ou tout autre chose ! La planification urbaine : sécuritaire, totalitaire, non ? L’impérialisme : on peut encore en parler ? Et puis l’idéologie, le discours dominant : repris en cœur par les dominés ! Au "Que faire !", il n’y a pas de réponse clé sur porte. Il faut en discuter, discuter, encore discuter. C’est la raison d’être de ce livre.

Le livre : "Contre l’ordre régnant - Que faire !", Erik Rydberg, préfacé par Samir Amin, aux éditions Couleur livres ; co-édition Gresea, 84 pages, 9 euros.

 


84 pages/ 9€

 

Commander "Que faire ! contre l’ordre régnant"

[*Prix unitaire : 9 € hors frais de port*]