Le numéro d’août 2006 des dossiers du "Monde syndical" publiés par la Confédération internationale des syndicats libres (CISL) est consacré à la syndicalisation des travailleurs dans les zones franches du Sri Lanka (ex-Ceylan). Les zones franches – le Sri Lanka en a neuf, occupant 100.000 travailleurs – sont des endroits où, au Sri Lanka comme ailleurs, les entreprises bénéficient d’avantages réglementaires, fiscaux ou sociaux lorsqu’elles décident d’y investir. Parmi ces entreprises, on épinglera GP Garment, filiale du groupe belge Dress Confect, qui a décidément une vision très "large" de ces avantages. En effet, cette firme, qui fournit des uniformes à l’armée française, est un fanatique de l’anti-syndicalisme musclé. Ainsi, lorsque les travailleurs ont voulu se syndicaliser, la firme a pris des mesures radicales. Tout d’abord, elle a recouru aux forces spéciales sri lankaises pour menacer des syndicalistes d’emprisonnement. Ensuite, lorsque les travailleurs ont organisé un arrêt de travail, l’entreprise a procédé à deux lock-out successifs et interrompu le paiement des salaires. Toujours dans le même registre, le PDG de Dress Confect, Geert Derere (un compatriote...) a pratiqué le chantage à la délocalisation… Finalement, les travailleurs ont fini par occuper l’usine… Résultat : licenciement pour "actes de terrorisme" (c’est à la mode !) de 480 travailleurs… Depuis lors, GP Garment a repris ses activités en engageant de nouveaux employés et continue de refuser la réintégration des personnes injustement licenciées. En un mot comme en cent, zone franche rime avec zone de non droit. (Pour télécharger le dossier complet : http://www.icftu.org/www/PDF/LMSDossier19-06srilankaFR.pdf )

Sources : "Sri Lanka : percée des syndicats dans les zones franches", Le Monde syndical, CISL, août 2006, n°19 et, spécifiquement sur GP Garment, le communiqué du 24 mai 2005 de la Fédération Syndicale Européenne du Textile, de l’Habillement, du Cuir et de la Chaussure (FSE : THC) http://www.etuf-tcl.org/index.php?s=7&rs=home&uid=66&lg=fr )